1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Introduction : Communication, information et savoir : quel management pour une organisation durable ?

Dominique Maurel, Christian Marcon et Monica Mallowan

Résumé : Si les principes du développement durable cherchaient initialement à orienter les manières de faire dans le domaine de l’environnement, la nécessité d’un développement présent garantissant la capacité des générations futures à satisfaire leurs besoins a rapidement mis en évidence le lien intrinsèque entre les territoires de l’écologique, du social et de l’économique. Puisque le développement durable implique avant tout un changement profond des stratégies dans les différentes aires d’action de ces domaines, il devient impératif d’investiguer les approches organisationnelles informationnelles, communicationnelles et documentaires à l’oeuvre ou en proposer de nouvelles qui soient aptes à soutenir les efforts déployés par les structures de tout milieu – institutionnel ou corporatif, afin d’assurer leur développement actuel, sans compromettre leur avenir ou celui des individus ou des collectivités.
 

Ancré au Campus de Shippagan de l’Université de Moncton (Nouveau-Brunswick, Canada) et au Pôle Information-Communication de l’Institut d’Administration des Entreprises de l’Université de Poitiers (France), le Colloque Spécialisé en Sciences de l’Information (COSSI) se renouvelle et élargit l’aire de ses explorations, en devenant le Colloque Communication, Organisation, Société du savoir et Information (COSSI). Les meilleurs articles du colloque feront l’objet du premier numéro de la revue COSSI. Tout en gardant son intérêt initial pour les sciences de l’information et de la communication, le nouveau COSSI considère qu’il est de la plus grande urgence de lancer un dialogue soutenu entre les domaines de recherche et de pratique régis par les sciences sociales et les sciences humaines, et dont les interactions et les logiques se retrouvent au cœur de l’organisation, de ses dynamiques et de ses défis. L’omniprésence de l’information et de la communication comme liants de toutes les activités humaines appelle à une ouverture interdisciplinaire et transdisciplinaire vitale à la compréhension nouvelle des transmutations sociales et économiques en cours et à venir.

En sa qualité d’hôte de la 7e édition du COSSI, c’est à l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information (EBSI) de l’Université de Montréal qu’il revient l’honneur d’inaugurer cette nouvelle avenue de recherches, dont la thématique invite à réfléchir aux savoirs et aux savoir-faire organisationnels, aux pratiques, politiques et procédures les entourant, ainsi qu’aux méthodes de management et de passage de ces intangibles critiques pour toute organisation qui cherche à se renouveler, afin de se bâtir un avenir durable.

Si les principes du développement durable cherchaient initialement à orienter les manières de faire dans le domaine de l’environnement, la nécessité d’un développement présent garantissant la capacité des générations futures à satisfaire leurs besoins a rapidement mis en évidence le lien intrinsèque entre les territoires de l’écologique, du social et de l’économique. Puisque le développement durable implique avant tout un changement profond des stratégies dans les différentes aires d’action de ces domaines, il devient impératif d’investiguer les approches organisationnelles informationnelles, communicationnelles et documentaires à l’oeuvre ou en proposer de nouvelles qui soient aptes à soutenir les efforts déployés par les structures de tout milieu – institutionnel ou corporatif, afin d’assurer leur développement actuel, sans compromettre leur avenir ou celui des individus ou des collectivités.

Tous les sujets traitant de durabilité organisationnelle peuvent être abordés, selon leur lien avec l’information, la communication, le savoir, les stratégies, la gouvernance, la protection de l’immatériel, la transmission, la médiation, l’architecture de l’information et la dynamique communicationnelle, etc. Vu l’ampleur et la rapidité des changements se manifestant dans l’environnement physique et virtuel des organisations, toute réflexion issue des domaines de l’administration, du droit, de l’économie, du management, de la philosophie, de l’histoire des sciences, des sciences politiques, de l’éducation, etc., et reliée à la problématique énoncée, sera accueillie avec le plus grand intérêt.

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES :

Baddache, F. (2004). Entreprise et ONG face au développement durable : L'innovation par la coopération. Paris : L'Harmattan.

Badke, W. (2010). “Why information literacy is invisibleˮ. Communications in Information Literacy, 4, 2.

Bicknell, D. (2008). “Towards a Sustainable Information Society: Deconstructing WSISˮ. The Information Society, 24, 3.

Birkinshaw, J. (2011). “The New Lateral Thinking: Do You Really Know Where You Are Going?” Business Strategy Review, 22, 1, 2011.

Bly, S. (2010). Science is culture. (ed.) New York: HarperCollins.

Branscomb, A. W. (1986). “Law and culture in the information societyˮ. Information Society, 4, 4.

Carr, N. (2013). The Big Switch: Rewiring the World from Edison to Google. New York: W.W. Norton.

Creswell, J. W. (2014). Research Design. Thousand Oaks, CA : Sage.

Davis, G.; O'Callaghan, F.; Knox, K. (2009). “Sustainable attitudes and behaviors amongst a sample of non-academic staffˮ. International Journal of Sustainability in Higher Education, 10, 2.

Delahaye, J.-P.; Gauvrit, N. (2013). Culturomics. Paris : Odile Jacob.

Diemer, A. (2012). « De la représentation du développement durable à la construction de savoirs transversaux. » Les Cahiers du CÉRIUM, 1, 1.

Doueihi, M. (2013). La grande conversion numérique. Paris : Éditions du Seuil.

Frodeman, R. (2010). The Oxford Handbook of Interdisciplinarity. (ed.) Oxford, UK: Oxford University Press, 2010.

Fuchs, C. (2008). “The implications of new information and communication technologies for sustainabilityˮ. Environment, development and sustainability, 10.

Gardiès, C. et al. (2011). Approche de l’information-documentation : concepts fondateurs. Toulouse: CÉPADUÈS-Éditions.

Heinonen, S. et al. (2005). “How to approach the sustainable information society? Criteria and indicators as useful toolsˮ. Progress in Industrial Ecology, an International Journal, Inderscience Publishers, 2, 3-4.

Hilty, L. (2007). “Change of thought, not an adaptationˮ. First Insights, 19.

Krupicka, A.; Dreveton, B. (2000). Le développement durable : une problématique de gestion ? Montpellier : AIMS.

Lloyd, A. (2010). Information Literacy Landscapes. Oxford, UK: Chandos Publishing.

Mallowan, M. (2013). « Intelligence compétitive et océan bleu : une étude de cas. » Argus, 42, 3, 2014.

Mark, G.-J.; Voida, S.; Cardello, A. (2012). “A pace not dictated by electrons: en empirical study of work without email”. CHI Conference, Association for Computing Machinery, Austin, Texas.

McDermott, M. (2005). “Knowledge workers: you can gauge their effectiveness.” Leadership Excellence, 22, 10, 2005.

Moncef, B.; Carbone, V.; Soulerot, M. (2011). Le management durable au cœur des organisations. Paris: Hermès Science/Lavoisier.

Nicolescu, B. (2008). Transdisciplinarity: theory and practice. (ed.). Cresskill, NJ: Hampton Press, 2008.

Reinhardt, W. et al. (2011). “Knowledge worker roles and actions: results of two empirical studies.” Knowledge and Process Management, 18, 3.

Rosa, H. (2010). Accélération. Paris : La Découverte.

Rumpala, Y. (2009). « La "consommation durable" comme nouvelle phase d’une gouvernementalisation de la consommation ». Revue française de science politique, 59.

Spink, A.; Heinstrom, J. (2012). Library and Information Science Trends and Research: Europe. Bingley, UK : Emerald.

Ullmann, C.; Vidal, P.; Bourcier, A. (2008). « L'avènement d'une société de l'information durable ». Networks and Communication Studies, 22.

Wolters, T.; Boer, B. (2002). "Measuring the new information economy and its contribution to sustainable economic growth exploring a new research agenda". Network to enhance a European Environmental Shared and Sustainable Information System NESIS, Olympia, Greece.


Auteurs

Dominique MAUREL
Professeure agrégée
École de Bibliothéconomie et des Sciences de l’Information
Université de Montréal 

Christian MARCON
Maître de conférence habilité à diriger des recherches en Sciences de l'Information et de la Communication
CEREGE (EA 1722) - IAE Poitiers (France)

Monica MALLOWAN
Professeure agrégée
Observatoire Provis
Université de Moncton - Campus de Shippagan (Canada)


Citer cet article

Maurel D., Marcon C., Mallowan M. (2016). Introduction : Communication, information et savoir : quel management pour une organisation durable. Revue COSSI, n°1/2016  [en ligne].