La culture de l’information comme levier de changement dans le système de santé français. Le rôle des nouvelles organisations d’interface ou une approche coopérative autour de dynamiques de proximité

Christian Bourret et Claudie Meyer

Résumé : L’Etat Providence et notamment les systèmes de santé est en crise dans tous les pays développés. Des réponses ont été recherchées autour de nouveaux usages de l’information et de la communication. En France, avec la question spécifique des cloisonnements, les nouvelles organisations d’interface constituent de nouveaux espaces d’innovation et de coopération entre la médecine de ville et le secteur hospitalier. Nous aborderons la question de l’organisation du parcours de soins du patient avec le dilemme traçabilité / sécurité des données. Nous envisagerons ensuite les nouvelles pratiques informationnelles pour une approche d’information « durable » s’appuyant sur la notion de situation. Nous montrerons l’évolution de la coopération : de la coordination par les procédures à de nouveaux services intégrés autour du patient, l’information devenant un levier d’intelligence organisationnelle et d’amélioration continue avec la participation de tous les acteurs y compris les patients.

Pratiques informationnelles dans une communauté professionnelle : les conditions d’émergence de la durabilité des écosystèmes informationnels

Anne Lehmans et Karel Soumagnac

Résumé : Les pratiques informationnelles dans une communauté professionnelle en écoconstruction soulèvent le problème de la durabilité des écosystèmes informationnels. Une recherche menée dans le cadre d’un projet aquitain en France permet d’analyser la place des pratiques informationnelles dans la gestion de la durabilité. Face à un enjeu social fort, une communauté professionnelle peut-elle parvenir à structurer ou autogérer un système d’information durable, à la fois cohérent avec ses objectifs affichés et résistant dans le temps aux évolutions des contextes économiques, techniques, sociaux, malgré l’absence d’organisation externe ? Pour appréhender les pratiques informationnelles de la communauté professionnelle, la méthodologie de la recherche a reposé sur trois types d’approches : sociologique, sémio-pragmatique et documentaire. Trois orientations des systèmes informationnels émergent, vers l’acteur, vers l’organisation et vers l’activité. C’est autour de l’activité par les réseaux entre acteurs que les interactions et les formats se structurent pour assurer la durabilité de l’information.

Préserver la durabilité des pratiques informationnelles des acteurs de l’architecture éco-constructive : des pratiques informationnelles à une mémoire collective de travail

Vincent Liquète

Résumé : L’objectif de cette contribution sera de poser les prémisses d’une organisation de la durabilité des pratiques d’information en contexte professionnel. Nous tenterons de dégager quelques éléments clefs à prendre en considération pour concevoir l’accompagnement de la durabilité des pratiques d’information en contexte professionnel. Pour ce faire, cette contribution croisera un travail d’analyse d’un corpus sur la question fondamentale de la durabilité, avec un ensemble d’éléments que nous avons recueillis lors d’entretiens et d’analyses des systèmes d’information chez les architectes aquitains spécialisés en éco-construction. En effet, les acteurs aquitains du secteur de l’architecture éco-constructive (architectes, ingénieurs, fournisseurs, constructeurs…), bien qu’ayant des pratiques informationnelles affirmées, organisent et conservent l’information de manière encore rare, sporadique, parfois même hasardeuse et fragmentée. Nous serons alors amenés à suggérer dans cette double approche pragmatique et théorique, un schéma de durabilité pour faciliter l’émergence puis le maintien de pratiques d’information durables. La question notamment de la constitution d’une mémoire numérique de travail, inscrivant leurs pratiques informationnelles autour des principes de durabilité, de stabilité et de transférabilité, sera évoquée.
 

Pratiques communicationnelles durables : interrogation sur la transposabilité d’un concept

Christian Marcon

Résumé : Cet article analyse la notion de communication durable, telle qu’elle est conçue et mise en œuvre par les professionnels, en montre les limites et, partant de critiques formulées par des chercheurs sur les pratiques contemporaines notamment induites par les outils offerts par les technologies de communication actuelles, introduit le temps long dans l’analyse communicationnelle pour proposer le concept de pratiques communicationnelles durables comme point de départ de recherches nouvelles. L’analyse est à la fois empirique et conceptuelle.

Exploration de l’émergence de la durabilité dans les pratiques de veille documentaire des étudiants : habiletés et capacités à inventer 

Thérèse Martin

Résumé : Notre ambition est de dégager ce qui, dans la pratique de veille informationnelle des étudiants de master – par l’intermédiaire des outils du Web 2.0 – est de l’ordre du durable. C’est à partir de la présentation de leurs outils et du témoignage de leurs pratiques que nous portons intérêt à l’exploration et à l’appropriation de ces outils de veille, plus précisément à la mise en œuvre et au développement des habiletés pour faire fonctionner ces outils, et des stratégies en information-documentation. Ce sont aussi des compétences communicationnelles émergeant des pratiques sociales (le partage entre internautes) qui rendent féconde la translittératie. Les stratégies des étudiants évoluent au cours de leur année de formation, notamment du master 1 au master 2. Il est alors possible de mettre en évidence comment la durabilité peut s’inscrire dans leur pratique de veille et en quoi elle peut être source d’invention. Certaines de ces stratégies montrent le « bricolage » nécessaire pour ajuster la méthode de recherche d’information et les potentialités perfectibles des outils.

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

La veille : un élément structurant de la construction d’une professionnalité pour les étudiants en master documentation ?

Florence Thiault, Jacques Kerneis, Rozenn Rouillard et Richard Peirano

Résumé : Notre recherche propose une réflexion sur les pratiques de veille informationnelle d’étudiants qui préparent un master documentation en France, afin de devenir professeur-documentaliste. Parallèlement, cette étude vise à mieux connaître les étudiants qui suivent cette formation et leurs besoins. Les données émanent d’une enquête quantitative et qualitative menée dans le cadre singulier d’un dispositif d’ingénierie coopérative qui vise à articuler recherche et formation. Les principaux résultats soulignent que les étudiants n’ont pas nécessairement d’usages professionnels numériques développés et que l'installation de pratiques info-communicationnelles durables chez les étudiants seraient de nature à développer leur professionnalité.

Réseaux sociaux à l’ère de la médiation numérique : de la techno-utopie des bibliothèques électroniques à la définition des indicateurs de performance

Samuel Tieste

Résumé : Dans un contexte de médiation documentaire à travers les institutions à vocation culturelle de France, nous interrogeons la présence des bibliothèques ou centres de documentation sur certains réseaux socio-numériques tels que « twitter », « Facebook » et montrons par quoi, leurs usages et attributs se transformant en indicateurs de performances, poussent ces organisations à devenir compétitives.