1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Le brevet, un instrument stratégique au service de l’intelligence informationnelle

Sylvain Mbongui-Kialo

-- Extrait dans lequel l' "information brevet" utilise l' "intelligence informationnelle" --

Le recours à l’intelligence informationnelle pour utiliser l’information brevet permet de maitriser parfaitement les informations techniques, technologiques et scientifiques dans le but de surveiller, se défendre, attaquer et surtout de prendre la bonne décision en matière d’innovation. Toutefois, il convient d’être prudent dans l’analyse de l’information brevet, car cette dernière renferme plusieurs difficultés. Selon Blanchard (2008), l’information brevet présente en effet plusieurs difficultés : elle est disparate, protéiforme et riche de métadonnées. Elle est disparate tout d’abord, car même si l’information en elle-même est internationalement organisée et formalisée au sein du document, le système des brevets quant à lui est spécifique à chaque pays. Un même brevet, délivré dans plusieurs états, sera publié dans différentes langues et sous différents formats (électronique ou non, plein texte ou non, etc.). Elle est aussi protéiforme, c’est-à-dire qu’elle allie dans un même document des informations techniques, juridiques et administratives. Ainsi, des figures détaillées côtoient un vocabulaire technico-juridique dont le but est souvent d’être le plus englobant et parfois moins explicite. Enfin, l’information est riche de métadonnées. Ce qui implique que le brevet est constitué de multiples informations : noms et adresses des inventeurs et demandeurs ; statut juridique ; numéros de publication, de priorité, de dépôt, etc. Il faut par conséquent connaître ces métadonnées pour pouvoir les comprendre et les utiliser de manière efficace tout au long du processus d’innovation.