1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Pratiques informationnelles durables : une revue de littérature

Aurélie Brunet

-- Extrait --

L'information est un facteur déterminant du développement durable (Habib, Baltz, 2008). Plusieurs types d'information (démographique, sociale, économique) sont nécessaires pour l'élaboration d'indicateurs qui vont permettre de tendre vers un monde plus durable. L'élaboration de ces indicateurs passe par des investissements informationnels durables (au sens de long terme) relatifs à la surveillance et la mise à jour des données et des connaissances. Pour ces auteurs, une nouvelle conception de l'information s'impose afin d'enrayer les problèmes de dégradation de l'environnement, de pauvreté et d'incertitudes qui pèsent sur le monde : l'information utilisée dans les prises de décision doit refléter les valeurs des acteurs clés. Du fait de l'émergence d'un système d'information mondial (explosion des volumes d'information, production d'information par de nombreux acteurs...), le développement durable appelle à une nouvelle culture informationnelle nécessaire à son pilotage, en permettant d'alimenter les décisions à prendre et d'évaluer leurs répercussions dans le temps et dans l'espace. 

Benessahraoui (2001), directeur exécutif de l'Institut de l'énergie et de l'environnement de la Francophonie[2], rejoint cette même idée en disant que l'information joue un rôle fondamental dans la prise de décision en matière environnementale. La construction d'une société de l'information durable passe par le respect de la diversification des sources d'information, de la compréhension facilitée et de la disponibilité de l'information, autant de « préalables à l'édification d'une société de l'information où le développement durable occupe une place centrale ».