1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

De l'utilisation de l'information à des fins d'acceptabilité des changements. L'exemple du secteur de l'énergie

Viviane Du Castel

-- Extrait --

L’exemple de la bataille du gaz de schiste en est l’illustration parfaite. Le poids des lobbies aux côtés des industries pétrolières est incontestable et déterminant. Autre thème caractéristique, celui du nucléaire, surtout au lendemain de Fukushima car de nombreux postes-clefs sont fortement soutenus par des lobbies nucléaires, ce qui explique les conclusions du rapport de la commission « Energie 2050 » (Percebois, 2012) où, dans les scénarios d’occurrence présentés, le nucléaire apparait comme la seule énergie rentable, sûre, écologique… Actuellement, le lobby du nucléaire français est aidé et soutenu par ses sous-traitants certes, mais aussi par les syndicats (la CGT en tête…). L’influence s’impose donc chaque jour un peu plus comme une stratégie payante, notamment dans le secteur énergétique (savoir-faire, contacts, puissance, poids, méthodes…)[11]. Citons l’exemple de la société russe Gazprom qui a bien compris le rôle et la nécessité de l’influence et de la contre-influence et qui a régulièrement recours aux méthodes de « g+ (Europe) »[12], cabinet spécialisé en communication politique et influence.