Imprimer
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

La veille : une pratique informationnelle durable

Touria Fadaili

-- Extrait --

Les outils de veille agissent comme un filtre qui sélectionne, tri l’information provenant de milliers, voire de millions de sources pour ne garder que ce qui est pertinent. Il parcourt le web à la recherche des informations qui correspondent le plus à nos besoins. Dans une phrase devenu célèbre, Clay Shirky disait « It’s not Information Overload, It’s filter failure ». La veille prend également en considération le web invisible qui regorge de littérature grise et de trésors informationnels, souvent inaccessibles à la majorité d’entre nous. L’étape du traitement permet d’apporter une valeur ajoutée à l’information brute collectée, de combiner les informations, de les analyser et de les synthétiser en vue de faciliter leur exploitation et de transformer les données et les informations brutes en connaissances. La diffusion permet de partager l’information. « L’information est la seule ressource qui ne perd pas sa valeur lorsqu’elle est partagée ». L’information partagée est réutilisée par plusieurs, mise au profit de tous. Ce partage ciblé et cette réutilisation constituent des pratiques durables. La veille permet de favoriser une culture de partage au sein de l’organisation et de travailler au-delà des silos organisationnels qui sont souvent les principaux obstacles à la circulation de l’information.

Catégorie parente: Actes de colloque ⎪in COSSI 2013 : La culture de l’information et les pratiques informationnelles durables ⎪Publication : 19 juin 2013