1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

La veille : une pratique informationnelle durable

Touria Fadaili

-- Extrait--

La veille est définie comme un processus qui va de la collecte de l’information jusqu’à  la diffusion, le partage et la capitalisation des connaissances. La veille informationnelle est un outil qui permet d’assurer la pérennité des organisations. Avec la veille, l’organisation surveille son environnement de façon continue ce qui lui permet de s’adapter, de repérer les opportunités et de détecter les menaces. Le partage de l’information, la mise en commun et le transfert des connaissances sont aussi des pratiques durables exercées dans le cadre de la veille. Le partage implique une réutilisation accrue de l’information diffusée, ce qui limite le gaspillage des informations. Limiter le gaspillage c’est mettre en valeur les informations reliées à un domaine en particulier pour favoriser leur utilisation et leur exploitation. Nombreuses informations pertinentes et de qualité sont disponibles sur le web mais restent malheureusement inexploitées. Le gaspillage des ressources informationnelles entraîne également une perte de temps à chercher l’information et un manque de réutilisation des informations disponibles puisqu’elles sont souvent noyées et difficilement repérables. Elles sont existantes mais perdues, à l’instar d’un livre déclassé en bibliothèque.

Cette situation devient de plus en plus critique avec l’augmentation exponentielle du contenu numérique sur le web, ce qui entraine la transformation du web en entrepôt de données et nécessite l’intégration et la mise en place d’une couche supplémentaire, une couche d’outils intelligents pour exploiter le contenu du web. Cette couche inclurait le web sémantique, le web de données et peut être d’autres concepts ou technologies encore inconnues jusqu’à maintenant. Dans une perspective écologique, la règle des 3R (réduire, réutiliser, recycler) est facilement applicable dans un processus de veille : réduire l’infobésité et le bruit informationnel, réutiliser l’information partagée, recycler l’information pour un autre objectif et dans un autre contexte.