La Revue COSSI a la particularité de vous offrir un parcours de lecture via les concepts relatés dans le contenu des articles qui la composent. Vous avez ainsi accès à tous les fragments d'information traitant spécifiquement de concept, lesquels vous permettront à la fois de mieux appréhender les concepts en question mais aussi de comparer les définitions, relations, usages, etc. qu'en font les auteurs. Pour participer au balisage collaboratif des articles, rendez-vous dans l'espace utilisateur de la revue.

Catégorie parente: Concepts
in veille
Publication : 23 octobre 2014
Création : 21 décembre 2018
Mis à jour : 21 décembre 2018

La veille : une pratique informationnelle durable

Touria Fadaili

-- Extrait--

La veille est définie comme un processus qui va de la collecte de l’information jusqu’à  la diffusion, le partage et la capitalisation des connaissances. La veille informationnelle est un outil qui permet d’assurer la pérennité des organisations. Avec la veille, l’organisation surveille son environnement de façon continue ce qui lui permet de s’adapter, de repérer les opportunités et de détecter les menaces. Le partage de l’information, la mise en commun et le transfert des connaissances sont aussi des pratiques durables exercées dans le cadre de la veille. Le partage implique une réutilisation accrue de l’information diffusée, ce qui limite le gaspillage des informations. Limiter le gaspillage c’est mettre en valeur les informations reliées à un domaine en particulier pour favoriser leur utilisation et leur exploitation. Nombreuses informations pertinentes et de qualité sont disponibles sur le web mais restent malheureusement inexploitées. Le gaspillage des ressources informationnelles entraîne également une perte de temps à chercher l’information et un manque de réutilisation des informations disponibles puisqu’elles sont souvent noyées et difficilement repérables. Elles sont existantes mais perdues, à l’instar d’un livre déclassé en bibliothèque.

Cette situation devient de plus en plus critique avec l’augmentation exponentielle du contenu numérique sur le web, ce qui entraine la transformation du web en entrepôt de données et nécessite l’intégration et la mise en place d’une couche supplémentaire, une couche d’outils intelligents pour exploiter le contenu du web. Cette couche inclurait le web sémantique, le web de données et peut être d’autres concepts ou technologies encore inconnues jusqu’à maintenant. Dans une perspective écologique, la règle des 3R (réduire, réutiliser, recycler) est facilement applicable dans un processus de veille : réduire l’infobésité et le bruit informationnel, réutiliser l’information partagée, recycler l’information pour un autre objectif et dans un autre contexte. 

Catégorie parente: veille
Publication : 16 octobre 2014
Création : 21 décembre 2018
Mis à jour : 21 décembre 2018

Exploration de l’émergence de la durabilité dans les pratiques de veille documentaire des étudiants : habiletés et capacités à inventer

Thérèse Martin

-- Extrait --

La veille est considérée comme une « activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance active de l’environnement technologique, commercial, etc. pour en anticiper (1) les évolutions » selon la norme AFNOR (2). Les spécialistes distinguent trois types de veille, la veille stratégique, la veille technologique, et la veille réglementaire ou juridique.

Catégorie parente: veille
Publication : 16 octobre 2014
Création : 21 décembre 2018
Mis à jour : 21 décembre 2018

De l’utilisation de l’information à des fins d’acceptabilité des changements. L’exemple du secteur de l’énergie

Viviane Du Castel

-- Extrait--

Dans le cadre de la démarche de veille, puisque toutes les informations reçues n’ont pas la même validité et ne doivent pas être considérées sur le même plan (fiabilité, validité, sincérité, pertinence, etc.), le recoupement des informations est obligatoire, afin d’éclairer sur les pourquoi et les comment des décisions de tel ou tel acteur de la façon la plus objective possible, en relativisant les informations reçues et obtenues et en se fixant pour objectif principal de contrôler et de confronter les points de vue à la réalité. Il est nécessaire d’être prêt à recueillir et à recouper l’information où qu’elle se trouve afin d’anticiper les scénarii d’occurrence dans les analyses et d’évoluer dans la recherche et la réflexion. Il convient alors, afin d’avoir une analyse pragmatique, de se poser les bonnes questions au bon moment et de les adresser à la bonne personne afin d’éviter au maximum les manipulations de l’information – il s’agira en fait de parvenir à déterminer les acteurs concernés, les tenants et les aboutissants des situations, selon la logique de toute démarche scientifique[22].

Catégorie parente: veille
Publication : 16 octobre 2014
Création : 21 décembre 2018
Mis à jour : 21 décembre 2018