Pratiques informationnelles durables : De la littératie informationnelle à la culture de l’information en entreprise : quels enjeux et solutions pour l’innovation ?

Thomas Chabbert et Damien Fouché

-- Extrait --

Le management de la connaissance doit nécessairement passer par l’identification des différentes étapes nécessaires à la création dans un premier temps, puis au partage efficace dans un second temps, de la connaissance. Selon S. Haefliger (2002), la création de connaissances pour les organisations s’opère traditionnellement en trois points : tout d’abord, l’humain se place en tant que « récepteur » de données brutes. Afin d’être interprétées, celles-ci doivent posséder une unité de format, un standard de mesure pour un collectif. Elles deviennent par la suite des informations après avoir subi un tri, une organisation dans le but de délivrer un message sous une forme visible, imaginée, orale ou écrite. Ces informations deviendront alors connaissances seulement après avoir été interprétées, regroupées, et éventuellement consignées sur un support. Ainsi est créée la connaissance.

Catégorie parente: management des connaissances
Publication : 16 octobre 2014
Création : 21 décembre 2018
Mis à jour : 21 décembre 2018

Pratiques informationnelles durables : De la littératie informationnelle à la culture de l’information en entreprise : quels enjeux et solutions pour l’innovation ?

Thomas Chabbert et Damien Fouché

-- Extrait --

Dans le cadre du management des connaissances il est nécessaire de créer l’environnement favorable pour l’employé afin de mettre en place et de faciliter l’autorégulation d’une boucle créatrice de connaissances comme celle dont Nonaka fait mention. Il s’agira pour l’entreprise d’intervenir et de mettre en place des procédés à chaque niveau de création de connaissances afin d’en identifier les différentes étapes.

Catégorie parente: management des connaissances
Publication : 16 octobre 2014
Création : 21 décembre 2018
Mis à jour : 21 décembre 2018