Le brevet, un instrument stratégique au service de l’intelligence informationnelle

Sylvain Mbongui-Kialo

-- Extrait --

Les recherches actuelles autour de l’intelligence informationnelle se centrent notamment sur la collecte, le traitement et la diffusion de l’information qui, par la suite devient « centrale » dans la construction individuelle et collective des connaissances. Cela implique d’être compétent dans l’utilisation de l’information à des fins plus stratégiques. Selon Chevillotte (2005) : « être compétent dans l’usage de l’information signifie que l’on sait reconnaître quand émerge un besoin d’information et que l’on est capable de trouver l’information adéquate ainsi que de l’évaluer et de l’exploiter » . La définition de l’intelligence informationnelle que nous utiliserons ici est celle proposée par Bulinge et Agostinelli (2005) parce qu’elle nous semble complète et appropriée pour mieux comprendre les différentes facettes de l’information dans un dispositif processuel. Pour ces deux auteurs l’intelligence informationnelle est perçue comme : « (…) une capacité individuelle et collective à comprendre et résoudre les problématiques d’acquisition de données et de transformation de l’information en connaissance opérationnelle, c’est-à-dire orientée vers la décision et l’action. Elle peut être envisagée comme un champ théorique et expérimental commun au renseignement, à l’intelligence économique, mais également à toutes les approches centrées sur l’information comme soutien à la décision » (Bulinge et Agostinelli, 2005).

Catégorie parente: intelligence informationnelle
Publication : 16 octobre 2014
Création : 15 décembre 2014
Mis à jour : 15 décembre 2014

Le brevet, un instrument stratégique au service de l’intelligence informationnelle

Sylvain Mbongui-Kialo

-- Extrait --

L’intelligence informationnelle trouve une résonnance particulière dans le cadre des problématiques d’innovation et d’utilisation d’information brevet. Elle résulte de l’usage stratégique de l’information au niveau de sa production, de sa diffusion, de son traitement et même de sa préservation.

Catégorie parente: intelligence informationnelle
Publication : 16 octobre 2014
Création : 15 décembre 2014
Mis à jour : 15 décembre 2014

Le brevet, un instrument stratégique au service de l’intelligence informationnelle

Sylvain Mbongui-Kialo

-- Extrait --

Les travaux de Bulinge et Agostinelli (2005) sur l’intelligence informationnelle montrent que cette dernière a pour mission la compréhension et la résolution des problématiques d’acquisition de données et de transformation de l’information en connaissance opérationnelle, c’est-à-dire orientée vers la décision et l’action.

Catégorie parente: intelligence informationnelle
in Enjeux
Publication : 16 octobre 2014
Création : 15 décembre 2014
Mis à jour : 15 décembre 2014

Le brevet, un instrument stratégique au service de l’intelligence informationnelle

Sylvain Mbongui-Kialo

-- Extrait --

Les travaux de Bulinge et Agostinelli (2005) sur l’intelligence informationnelle montrent que cette dernière a pour mission la compréhension et la résolution des problématiques d’acquisition de données et de transformation de l’information en connaissance opérationnelle, c’est-à-dire orientée vers la décision et l’action. Les résultats de notre étude vont dans le même sens en ce qu’ils considèrent l’intelligence brevet comme un processus qui met en exergue les actions de recherche, d’analyse et d’interprétation de l’information brevet dans la finalité de favoriser la prise de décisions appropriées. Ce processus d’ « intelligence brevet » aide à prendre des décisions en toute connaissance de cause lors de l’élaboration des stratégies d’innovation et de développement de nouveaux produits.

Catégorie parente: intelligence informationnelle
in Enjeux
Publication : 16 octobre 2014
Création : 21 novembre 2016
Mis à jour : 21 novembre 2016

Le brevet, un instrument stratégique au service de l’intelligence informationnelle

Sylvain Mbongui-Kialo

-- Extrait dans lequel le concept "information brevet" est enfant du concept "intelligence informationnelle" --

Les recherches actuelles autour de l’intelligence informationnelle se centrent notamment sur la collecte, le traitement et la diffusion de l’information qui, par la suite devient « centrale » dans la construction individuelle et collective des connaissances. Cela implique d’être compétent dans l’utilisation de l’information à des fins plus stratégiques. Selon Chevillotte (2005) : « être compétent dans l’usage de l’information signifie que l’on sait reconnaître quand émerge un besoin d’information et que l’on est capable de trouver l’information adéquate ainsi que de l’évaluer et de l’exploiter » . La définition de l’intelligence informationnelle que nous utiliserons ici est celle proposée par Bulinge et Agostinelli (2005) parce qu’elle nous semble complète et appropriée pour mieux comprendre les différentes facettes de l’information dans un dispositif processuel. Pour ces deux auteurs l’intelligence informationnelle est perçue comme : « (…) une capacité individuelle et collective à comprendre et résoudre les problématiques d’acquisition de données et de transformation de l’information en connaissance opérationnelle, c’est-à-dire orientée vers la décision et l’action. Elle peut être envisagée comme un champ théorique et expérimental commun au renseignement, à l’intelligence économique, mais également à toutes les approches centrées sur l’information comme soutien à la décision » (Bulinge et Agostinelli, 2005).
 
Nous adoptons cette définition et nous considérons l’intelligence informationnelle comme un processus itératif qui met en exergue les actions de recherche, de traitement et de distribution de l’information et surtout d’identification des besoins d’information en matière d’innovation. Ce raisonnement se matérialise par un ensemble d'opérations, par lequel une information collectée devient exploitable. Toutefois, se pose la question de la disponibilité de l’information. Or par sa nature, un document brevet doit être publié et être accessible au public. Les bases de données de brevets fournissent des informations technologiques riches et normalisées au niveau des pays (Jakobiak 1994). Plus exactement un brevet contient une présentation du problème technique à résoudre, une présentation de l'état de l'art antérieur, une description détaillée de l'invention et de son exécution pratique et des revendications sur lesquelles on se réserve le monopole. S'y ajoute généralement un rapport de recherche d'antériorité rédigé par les examinateurs spécialisés des autorités administratives.
 
Même si plusieurs entreprises perçoivent encore le brevet uniquement sous son angle de protection des inventions (négligeant par là son aspect informatif), il constitue le premier support dans lequel les nouvelles informations technologiques et scientifiques sont publiées. Cette situation est encore appelée à évoluée avec l’arrivée du brevet unique européen (115) qui devrait constituer un levier de compétitivité pour les entreprises européennes face à la concurrence mondiale. Borel et Madore (2007), présentent le brevet comme une source de premier plan en matière d’information. Recourir à l’information brevet procure plusieurs avantages. De plus, avec l’avènement des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), l’information brevet devient accessible à tous. Avec l’arrivée du Web 2.0 où les interfaces permettent aux internautes d’interagir à la fois avec le contenu des pages mais aussi entre eux, le brevet devient de plus en plus disponible et facile à utiliser. Les offices des brevets offrent généralement la possibilité de rechercher l’information brevet sur internet : ce qui permet de se procurer l’information en matière de brevet partout et à tout moment.
 
Se définissant comme « une solution technique à un problème technique », les brevets d’invention représentent un puissant stimulant de la recherche de solutions innovantes. Aussi, parce qu’ils enregistrent l’innovation technologique souvent avant tout autre support de communication, les brevets d’invention sont potentiellement un formidable outil de veille et d’innovation. Selon Kabla et Guellec (1994, p 86) le brevet est un facteur d’accélération des progrès techniques, celui-ci obéit à un processus interactif et cumulatif dans la mesure où il doit obligatoirement comporter les citations d’antériorités. Il est : « (…) un moyen d’explorer le gisement technologique, d’en transmettre la connaissance, de formuler et de stocker l’information de manière telle qu’elle soit facile à retrouver (au sens du terme anglais « retrieval » et à évaluer sur tous les plans, d’en faciliter l’exploitation maximale » (Marquer, 1985, p 19).
 
Cette information revêt alors un caractère exceptionnel et utile pour toute démarche d’intelligence informationnelle.
 
Catégorie parente: intelligence informationnelle
Publication : 16 octobre 2014
Création : 15 décembre 2014
Mis à jour : 15 décembre 2014

Le brevet, un instrument stratégique au service de l’intelligence informationnelle

Sylvain Mbongui-Kialo

-- Extrait Bulinge, F., et Agostinelli, S. (2005). L’analyse d’information : d’un modèle individuel à une culture collective. Management et Communication pour une économie de la connaissance. http://www.revue-r3i.com/  --

« (…) une capacité individuelle et collective à comprendre et résoudre les problématiques d’acquisition de données et de transformation de l’information en connaissance opérationnelle, c’est-à-dire orientée vers la décision et l’action. Elle peut être envisagée comme un champ théorique et expérimental commun au renseignement, à l’intelligence économique, mais également à toutes les approches centrées sur l’information comme soutien à la décision »

Catégorie parente: intelligence informationnelle
Publication : 16 octobre 2014
Création : 15 décembre 2014
Mis à jour : 15 décembre 2014