Pratiques informationnelles durables : la question de la culture de l’information pour les natifs du numérique à l’heure de l’ubiquité des algorithmes de recherche et l’appropriation de Google par les « digital natives »

Antoine Henry et Jean-Baptiste MacLuckie

-- Extrait --

L’utilisation de l’expression digital natives dans cet article est délibérée, bien que cette dernière aie pu être critiquée dans le milieu de la recherche en Sciences Humaines et Sociales. C’est Marc Prensky qui, dans un article de 2001 intitulé « Digital Natives, Digital Immigrants », a conceptualisé l’expression digital natives, expression qui désigne les jeunes générations nées dans une société où les technologies numériques sont présentes voire omniprésentes. Selon lui, les digital natives sont des « “native speakers” of the digital language of computers, video games and the Internet » (Prensky, 2001). Dès lors selon l’auteur, les digital natives possèdent des aptitudes innées notamment liées à la maîtrise des outils informatiques, d’Internet ou encore des jeux vidéo. Selon Bennett, Maton et Kervin (2008), s’appuyant sur les écrits de Don Tapscott sur la net generation (1998) et de Prensky sur les digital natives (2001), les deux grandes caractéristiques des digital natives sont : Les jeunes digital nativespossèdent des connaissances et compétences innées liées aux TIC ; Ils sont également en rupture par rapport aux générations précédentes, notamment en matière d’apprentissage.

Catégorie parente: Actes de colloque ⎪in COSSI 2013 : La culture de l’information et les pratiques informationnelles durables ⎪Publication : 19 juin 2013

Catégorie parente: digital natives
Publication : 16 octobre 2014
Création : 21 décembre 2018
Mis à jour : 21 décembre 2018

De l’utilisation de l’information à des fins d’acceptabilité des changements. L’exemple du secteur de l’énergie

Viviane Du Castel

-- Extrait --

L’accélération des technologies de l’information et de la communication (TIC) à travers le monde amène à un repositionnement de la culture informationnelle dans une société où l’hyperinformation va de pair avec la « génération Y », constituée des « Digital natives » (18- 25 ans), souvent cyberdépendants. De nouveaux codes et comportements tant personnels que professionnels s’établissent peu à peu dans un écosystème en mutation où la« génération Y », constituée des « Digital natives » (18-25 ans), souvent cyberdépendants.

Catégorie parente: Actes de colloque ⎪in COSSI 2013 : La culture de l’information et les pratiques informationnelles durables ⎪Publication : 19 juin 2013

Catégorie parente: digital natives
Publication : 16 octobre 2014
Création : 21 décembre 2018
Mis à jour : 21 décembre 2018