Pratiques informationnelles durables : De la littératie informationnelle à la culture de l’information en entreprise : quels enjeux et solutions pour l’innovation ?

Thomas Chabbert et Fouché Damien

-- Extrait --

La première notion est implantée “dans les savoirs construits par les sciences de l’information… c'est-à-dire référée à des théories, insérée dans une discipline scientifique qui reconnaît et qu’on reconnaît” (Couzinet, 2008)

Catégorie parente: Actes de colloque ⎪in COSSI 2013 : La culture de l’information et les pratiques informationnelles durables ⎪Publication : 19 juin 2013

Publication : 16 octobre 2014

Pratiques informationnelles durables : la question de la culture de l’information pour les natifs du numérique à l’heure de l’ubiquité des algorithmes de recherche et l’appropriation de Google par les « digital natives »

Antoine Henry et Jean-Baptiste MacLuckie

-- Extrait --

Face au nombre considérable de définitions des notions de culture de l’information, information literacy ou encore d’intelligence informationnelle, nous avons choisi d’orienter nos réflexions en partant de la définition suivante de la culture de l’information, ici considérée comme synonyme de maîtrise de l’information : « Une personne qui possède une bonne maîtrise de l’information devrait être en mesure de reconnaître un besoin d’information, d’identifier et de localiser cette information, de l’interpréter, de la comprendre, d’évaluer sa pertinence dans une démarche de résolution de problème et de l’utiliser de façon éthique ». (Salaün, Arsenault, 2009)

Catégorie parente: Actes de colloque ⎪in COSSI 2013 : La culture de l’information et les pratiques informationnelles durables ⎪Publication : 19 juin 2013

Publication : 16 octobre 2014

Pratiques informationnelles durables : la question de la culture de l’information pour les natifs du numérique à l’heure de l’ubiquité des algorithmes de recherche et l’appropriation de Google par les « digital natives »

Antoine Henry et Jean-Baptiste MacLuckie

-- Extrait --

La réponse se trouve peut-être dans une culture de l’information que nous qualifierons de dynamique (109), en mouvement et en perpétuelle quête d’amélioration. Cette conception de la culture de l’information peut être illustrée par cette citation d’Alvin Toffler, sociologue et écrivain américain (in Gibon R., 1997) : « The illiterate of the 21st century will not be those who cannot read and write, but those who cannot learn, unlearn and relearn ».

Catégorie parente: Actes de colloque ⎪in COSSI 2013 : La culture de l’information et les pratiques informationnelles durables ⎪Publication : 19 juin 2013

Publication : 16 octobre 2014

Pratiques informationnelles durables : la question de la culture de l’information pour les natifs du numérique à l’heure de l’ubiquité des algorithmes de recherche et l’appropriation de Google par les « digital natives »

Antoine Henry et Jean-Baptiste MacLuckie

-- Extrait ans lequel le concept "culture de l'information" est enfant du concept "littératie informationnelle" --

Pourtant, malgré cette relative nouveauté, la notion de culture de l’information prend source dans son équivalent anglo-saxon : l’information literacy, conceptualisée en 1974 par Paul Zurkowski président de l’US Information Industry Association. Selon Olivier Le Deuff (2011), la notion de littératie (literacy) désigne : « [un] mouvement progressif d’apprentissage avec continuités et ruptures entre sphères scolaires et domestique ». Dès lors, l’information literacy et par extension la culture de l’information sont liées à la notion d’apprentissage s’inscrivant dans la durée, un apprentissage qui n’est pas confiné à l’école ou à l’Université mais qui se prolonge au-delà de l’éducation scolaire ou de l’enseignement supérieur.
 
Face au nombre considérable de définitions des notions de culture de l’information, information literacy ou encore d’intelligence informationnelle, nous avons choisi d’orienter nos réflexions en partant de la définition suivante de la culture de l’information, ici considérée comme synonyme de maîtrise de l’information : « Une personne qui possède une bonne maîtrise de l’information devrait être en mesure de reconnaître un besoin d’information, d’identifier et de localiser cette information, de l’interpréter, de la comprendre, d’évaluer sa pertinence dans une démarche de résolution de problème et de l’utiliser de façon éthique ». (Salaün, Arsenault, 2009)
 
Bien que nous ayons conscience de l’existence de nombreuses autres définitions de la culture de l’information et des termes qui lui sont liés, celle-ci a été utilisée comme base de notre réflexion. En complément de cette définition, nous avons également pris en compte les trois niveaux de compétences de la culture de l’information conceptualisés par Juanals (2003) :
1. Premier niveau : Maîtrise de l’accès à l’information (compétences info- documentaires);
2. Deuxième niveau : Culture de l’accès à l’information (aptitude à utiliser de manière critique et créative l’information);
3. Troisième niveau : Culture de l’information (dimension éthique et sociale).

Catégorie parente: Actes de colloque ⎪in COSSI 2013 : La culture de l’information et les pratiques informationnelles durables ⎪Publication : 19 juin 2013

Publication : 16 octobre 2014