Réseaux sociaux à l’ère de la médiation numérique : de la techno-utopie des bibliothèques électroniques à la définition des indicateurs de performance

Samuel Tieste

-- Extrait --

1.2 - Le concept de « bibliothèque numérique »
Nous ne pouvons parler d’une bibliothèque quelle qu’elle soit sans en définir les rôles, les valeurs, les objectifs, en plus du contenu et des services. Le même problème se pose pour les bibliothèques numériques. De nombreuses définitions ont été proposées par certains chercheurs et des bibliothécaires eux-mêmes. Tous convergent vers la rétention d’une définition qui stipule que : « une bibliothèque numérique serait celle d’une collection de documents numérisés (textes, images ou sons) et associés à différents services tels : un accès gratuit et libre sur Internet, des systèmes d’accès offrant la possibilité d’une recherche et d’une consultation dans le corpus proposé, des informations générales sur les documents numérisés (notes, bibliographies, renseignements sur l’auteur par exemple), des services de renseignements en ligne, une commande de reproduction. »
Un peu plus tard, le site du « Le Net des Etudes françaises » (1) propose une définition qui fait savoir que : « une bibliothèque numérique est une entité utilisant les technologies numériques pour acquérir, stocker, préserver et diffuser des documents. Ces documents sont soit publiés directement sous forme numérique, soit numérisés à partir d’un document imprimé, audiovisuel ou autre. Une collection numérique devient une bibliothèque numérique lorsqu’elle répond aux quatre conditions suivantes : a) elle peut être créée et produite dans un certain nombre d’endroits différents, mais elle doit être accessible en tant qu’entité unique ; b) elle doit être organisée et indexée pour un accès aussi facile que possible ; c) elle doit être stockée et gérée de manière à avoir une existence assez longue après sa création ; d) elle doit trouver un équilibre entre le respect du droit d’auteur et la diffusion libre du savoir. »
Une bibliothèque numérique est donc accessible sur Internet. Elle a pour origine, de préférence, un cadre institutionnel. Elle propose des documents numérisés, ou initialement numériques, sons, images, textes, vidéos... Elle a pour enjeu de produire, archiver et diffuser les documents, et la mission qu’elle se donne est sensiblement identique à celle des bibliothèques traditionnelles : la mise en place d’une collection cohérente, organisée et répertoriée.
Finalement, on considère que la techno-utopie de la bibliothèque électronique exprime l’idée selon laquelle la bibliothèque serait couverte d’un immense maillage (toile d’araignée ou réseau) qui la rendrait accessible en tous points dans un espace. Cette bibliothèque électronique serait visible et accessible par tous les utilisateurs. Tous les savoirs et connaissances, son fonds documentaire, tous ses services seront accessibles de n’importe quel coin de la planète. A ce point, la Bibliothèque numérique mondiale mettra à disposition sur Internet, gratuitement et en plusieurs langues, des ressources documentaires en provenance des pays et des cultures du monde.
De cette compréhension d’une bibliothèque numérique se sont développés des discours utopiques sur le réseau mondial d’information masquant une réalité moins positive. Selon Brigitte Juanals, « Le contexte particulier d’une culture de l’information, sa maîtrise et son utilisation dans des dispositifs informatisés en réseau pour tous promet une possible démocratie à laquelle s’ajoutent une confusion existant entre information et connaissance et une croyance à la techno-utopie d’une bibliothèque numérique entièrement connectée accessible par chacun des usagers » [Juanals, B., 2004]. Elle ajoute voir « dans la communication en réseau une « techno-utopie » qui se traduirait par des disparités géographiques ou économiques, inégalités sociales, inaccessibilité d’une partie du réseau (le web invisible) rendant l’accès à l’information difficile ».
 
Catégorie parente: bibliothèque numérique
Publication : 16 octobre 2014
Création : 14 décembre 2014
Mis à jour : 14 décembre 2014