Gestion des données de recherche et thick data : le cas d’une recherche-action sur la médiation numérique du patrimoine

Karel Soumagnac

Résumé : La gestion et la mise à disposition des données d’une recherche-action sur la médiation numérique du patrimoine constituent un enjeu en termes de durabilité de l’information (sustainability). Ce travail de gestion rend compte d’une épaisseur socio-culturelle des données (thick data) visant le projet commun d’une science en réseau. Dans une perspective ethnographique et sociale de la recherche nous abordons les ressources numériques patrimoniales, les terrains d’observation et les acteurs selon une dimension systémique. Nous présentons les enjeux actuels des modes de gestion des données de recherche dans le cadre de la recherche-action. Nous revenons sur la méthodologie de la recherche en soulignant les caractéristiques documentaires et communicationnelle de la conservation, du traitement et de la communication des données dans le cadre d’un écosystème informationnel ouvert. Nous terminons par le travail de valorisation, d’information et de médiation documentaire des données pour qu’elles puissent être visibles, compréhensibles et accessibles à tous. 

 
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Gestion des données de recherche et thick data : le cas d’une recherche-action sur la médiation numérique du patrimoine

Karel Soumagnac

Résumé : La gestion et la mise à disposition des données d’une recherche-action sur la médiation numérique du patrimoine constituent un enjeu en termes de durabilité de l’information (sustainability). Ce travail de gestion rend compte d’une épaisseur socio-culturelle des données (thick data) visant le projet commun d’une science en réseau. Dans une perspective ethnographique et sociale de la recherche nous abordons les ressources numériques patrimoniales, les terrains d’observation et les acteurs selon une dimension systémique. Nous présentons les enjeux actuels des modes de gestion des données de recherche dans le cadre de la recherche-action. Nous revenons sur la méthodologie de la recherche en soulignant les caractéristiques documentaires et communicationnelle de la conservation, du traitement et de la communication des données dans le cadre d’un écosystème informationnel ouvert. Nous terminons par le travail de valorisation, d’information et de médiation documentaire des données pour qu’elles puissent être visibles, compréhensibles et accessibles à tous. 

Lire la note