1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Problématique et thèmes de réflexion

L’accélération des évolutions socio-économiques et technologiques des sociétés post-modernes a des conséquences sociétales dont les impacts multiples sont loin d’être compris dans toute leur ampleur (Turner et  al., 2009; Martel, 2011). De nombreux travaux de recherche se penchent sur la contribution des technologies de l’information au développement de l’économie du savoir dans le cadre de la société de l’information (Prensky, 2001; Tapscott, 2010).

D’autre part, un angle de grande actualité pour les recherches en sciences de l’information et de la communication est constitué  par la problématique de la culture de l’information devenue une compétence organisationnelle stratégique, en tant que concept et vision globale et systémique des attitudes et des pratiques informationnelles dépassant la portée de ce qu’est la notion courante de littératie et de ses déclinaisons (littératie de contenu et de contenant) (Savolainen, 2009; Gardies, Fabre, Couzinet, 2010).

Les chercheurs commencent ainsi à orienter davantage leur attention vers l’investigation de cette thématique, en raison de la compréhension de plus en plus aigüe des perspectives limitées que l’attention accordée aux objets techniques numériques a engendrées en égale mesure chez les preneurs de décision et chez les utilisateurs sur le plan de l’information comme contenu à gérer et sur le plan des objets techniques numériques comme outils à manipuler, et ceci dans une perspective de processus à implications stratégiques inscrites dans la durée (Carr, 2010; Lanier, 2011).

Le champ émergent de la recherche en matière de culture de l’information se caractérise actuellement par des explorations sur les contours et les significations du concept, pouvant se décliner comme littératie informationnelle, culture informationnelle, intelligence informationnelle ou translittératie, entre autres, avec des angles de vision qui peuvent différer selon les postures épistémologiques adoptées et qui positionnent l’humain par rapport à la réalité (Liu, 2005; Liquète, 2010; Thomas, 2011).

Lire la suite
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

La culture de l’information comme levier de changement dans le système de santé français. Le rôle des nouvelles organisations d’interface ou une approche coopérative autour de dynamiques de proximité

Christian Bourret et Claudie Meyer

Résumé : L’Etat Providence et notamment les systèmes de santé est en crise dans tous les pays développés. Des réponses ont été recherchées autour de nouveaux usages de l’information et de la communication. En France, avec la question spécifique des cloisonnements, les nouvelles organisations d’interface constituent de nouveaux espaces d’innovation et de coopération entre la médecine de ville et le secteur hospitalier. Nous aborderons la question de l’organisation du parcours de soins du patient avec le dilemme traçabilité / sécurité des données. Nous envisagerons ensuite les nouvelles pratiques informationnelles pour une approche d’information « durable » s’appuyant sur la notion de situation. Nous montrerons l’évolution de la coopération : de la coordination par les procédures à de nouveaux services intégrés autour du patient, l’information devenant un levier d’intelligence organisationnelle et d’amélioration continue avec la participation de tous les acteurs y compris les patients.
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Pratiques informationnelles dans une communauté professionnelle : les conditions d’émergence de la durabilité des écosystèmes informationnels

Anne Lehmans et Karel Soumagnac

Résumé : Les pratiques informationnelles dans une communauté professionnelle en écoconstruction soulèvent le problème de la durabilité des écosystèmes informationnels. Une recherche menée dans le cadre d’un projet aquitain en France permet d’analyser la place des pratiques informationnelles dans la gestion de la durabilité. Face à un enjeu social fort, une communauté professionnelle peut-elle parvenir à structurer ou autogérer un système d’information durable, à la fois cohérent avec ses objectifs affichés et résistant dans le temps aux évolutions des contextes économiques, techniques, sociaux, malgré l’absence d’organisation externe ? Pour appréhender les pratiques informationnelles de la communauté professionnelle, la méthodologie de la recherche a reposé sur trois types d’approches : sociologique, sémio-pragmatique et documentaire. Trois orientations des systèmes informationnels émergent, vers l’acteur, vers l’organisation et vers l’activité. C’est autour de l’activité par les réseaux entre acteurs que les interactions et les formats se structurent pour assurer la durabilité de l’information.
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Préserver la durabilité des pratiques informationnelles des acteurs de l’architecture éco-constructive : des pratiques informationnelles à une mémoire collective de travail

Vincent Liquète

Résumé : L’objectif de cette contribution sera de poser les prémisses d’une organisation de la durabilité des pratiques d’information en contexte professionnel. Nous tenterons de dégager quelques éléments clefs à prendre en considération pour concevoir l’accompagnement de la durabilité des pratiques d’information en contexte professionnel. Pour ce faire, cette contribution croisera un travail d’analyse d’un corpus sur la question fondamentale de la durabilité, avec un ensemble d’éléments que nous avons recueillis lors d’entretiens et d’analyses des systèmes d’information chez les architectes aquitains spécialisés en éco-construction. En effet, les acteurs aquitains du secteur de l’architecture éco-constructive (architectes, ingénieurs, fournisseurs, constructeurs…), bien qu’ayant des pratiques informationnelles affirmées, organisent et conservent l’information de manière encore rare, sporadique, parfois même hasardeuse et fragmentée. Nous serons alors amenés à suggérer dans cette double approche pragmatique et théorique, un schéma de durabilité pour faciliter l’émergence puis le maintien de pratiques d’information durables. La question notamment de la constitution d’une mémoire numérique de travail, inscrivant leurs pratiques informationnelles autour des principes de durabilité, de stabilité et de transférabilité, sera évoquée.
 
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Pratiques communicationnelles durables : interrogation sur la transposabilité d’un concept

Christian Marcon

Résumé : Cet article analyse la notion de communication durable, telle qu’elle est conçue et mise en œuvre par les professionnels, en montre les limites et, partant de critiques formulées par des chercheurs sur les pratiques contemporaines notamment induites par les outils offerts par les technologies de communication actuelles, introduit le temps long dans l’analyse communicationnelle pour proposer le concept de pratiques communicationnelles durables comme point de départ de recherches nouvelles. L’analyse est à la fois empirique et conceptuelle.

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Exploration de l’émergence de la durabilité dans les pratiques de veille documentaire des étudiants : habiletés et capacités à inventer 

Thérèse Martin

Résumé : Notre ambition est de dégager ce qui, dans la pratique de veille informationnelle des étudiants de master – par l’intermédiaire des outils du Web 2.0 – est de l’ordre du durable. C’est à partir de la présentation de leurs outils et du témoignage de leurs pratiques que nous portons intérêt à l’exploration et à l’appropriation de ces outils de veille, plus précisément à la mise en œuvre et au développement des habiletés pour faire fonctionner ces outils, et des stratégies en information-documentation. Ce sont aussi des compétences communicationnelles émergeant des pratiques sociales (le partage entre internautes) qui rendent féconde la translittératie. Les stratégies des étudiants évoluent au cours de leur année de formation, notamment du master 1 au master 2. Il est alors possible de mettre en évidence comment la durabilité peut s’inscrire dans leur pratique de veille et en quoi elle peut être source d’invention. Certaines de ces stratégies montrent le « bricolage » nécessaire pour ajuster la méthode de recherche d’information et les potentialités perfectibles des outils.

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

La veille : un élément structurant de la construction d’une professionnalité pour les étudiants en master documentation ?

Florence Thiault, Jacques Kerneis, Rozenn Rouillard et Richard Peirano

Résumé : Notre recherche propose une réflexion sur les pratiques de veille informationnelle d’étudiants qui préparent un master documentation en France, afin de devenir professeur-documentaliste. Parallèlement, cette étude vise à mieux connaître les étudiants qui suivent cette formation et leurs besoins. Les données émanent d’une enquête quantitative et qualitative menée dans le cadre singulier d’un dispositif d’ingénierie coopérative qui vise à articuler recherche et formation. Les principaux résultats soulignent que les étudiants n’ont pas nécessairement d’usages professionnels numériques développés et que l'installation de pratiques info-communicationnelles durables chez les étudiants seraient de nature à développer leur professionnalité.

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Réseaux sociaux à l’ère de la médiation numérique : de la techno-utopie des bibliothèques électroniques à la définition des indicateurs de performance

Samuel Tieste

Résumé : Dans un contexte de médiation documentaire à travers les institutions à vocation culturelle de France, nous interrogeons la présence des bibliothèques ou centres de documentation sur certains réseaux socio-numériques tels que « twitter », « Facebook » et montrons par quoi, leurs usages et attributs se transformant en indicateurs de performances, poussent ces organisations à devenir compétitives.
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Problématique et thèmes de réflexion

En 1992, Philippe Breton publiait un ouvrage de chercheur engagé au titre fortement évocateur : L’utopie de la communication. Breton s’y interrogeait sur une « utopie nourrie d’un lien social tout entier communiquant […]. L’apologie d’une universalité planétaire sans contenu, les enthousiasmes naïfs pour les "mondes virtuels" et le "village global" [ayant] paradoxalement rendu attrayant le repli identitaire ». Il s’interrogeait alors : « la question pertinente est donc plutôt de se demander pourquoi nos sociétés accordent, depuis le milieu du siècle, autant d’importance à la communication » (p. 7).

Depuis le constat critique de Breton, Internet et les outils de numérisation ont fait irruption massivement dans les pratiques d’information, de communication et de documentation des professionnels d’abord, puis du grand public avec le passage au « web 2.0 ». Il se diffuse un nouveau discours utopiste dans l’imaginaire collectif populaire, dans les représentations professionnelles et dans le champ du politique, d’autant plus aisément que l’évolution vers des outils plus accessibles et plus puissants semblait concrétiser cet avenir radieux communicationnel et informationnel annoncé par les auteurs de science-fiction tout autant que par les prospectivistes.

Pour le grand public, l’utopie semble être celle de la conversation ininterrompue, de l’accès simple, gratuit ou presque, à toute l’information, à l’image et à la connaissance. Elle se nomme aujourd’hui Facebook, Twitter, Flicker, universités en lignes, réalité augmentée… Chez les professionnels, l’utopie managériale se nourrit deknowledge management, de record management, de management en réseau, de maitrise de l’information, deConsumer Relationship Management, de community management, de géolocalisation, de dématérialisation des documents… En somme, un « capitalisme sans friction » (Bill Gates, 1995). Les hommes politiques et les citoyens, quant à eux, rêvent de la démocratie numérique (Berthoud, 2000 ; Cardon, 2010) et de l’accès généralisé à l’information publique (big data). Dans le discours ambiant, l’interconnexion technique et l’interactivité humaine tiennent lieu de performance et promettent le bonheur.

Publication : 16 novembre 2014
Lire la suite
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Problématique et thèmes de réflexion

En sa qualité d’hôte de la 7e édition du COSSI, c’est à l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information (EBSI) de l’Université de Montréal qu’il revient l’honneur d’inaugurer cette nouvelle avenue de recherches, dont la thématique invite à réfléchir aux savoirs et aux savoir-faire organisationnels, aux pratiques, politiques et procédures les entourant, ainsi qu’aux méthodes de management et de passage de ces intangibles critiques pour toute organisation qui cherche à se renouveler, afin de se bâtir un avenir durable.

Si les principes du développement durable cherchaient initialement à orienter les manières de faire dans le domaine de l’environnement, la nécessité d’un développement présent garantissant la capacité des générations futures à satisfaire leurs besoins a rapidement mis en évidence le lien intrinsèque entre les territoires de l’écologique, du social et de l’économique. Puisque le développement durable implique avant tout un changement profond des stratégies dans les différentes aires d’action de ces domaines, il devient impératif d’investiguer les approches organisationnelles informationnelles, communicationnelles et documentaires à l’œuvre ou en proposer de nouvelles qui soient aptes à soutenir les efforts déployés par les structures de tout milieu – institutionnel ou corporatif, afin d’assurer leur développement actuel, sans compromettre leur avenir ou celui des individus ou des collectivités.

Dans cet esprit, le 7e COSSI lance cet Appel à communications où tous les sujets traitant de durabilité organisationnelle peuvent être abordés, selon leur lien avec l’information, la communication, le savoir, les stratégies, la gouvernance, la protection de l’immatériel, la transmission, la médiation, l’architecture de l’information et la dynamiquecommunicationnelle, etc. Vu l’ampleur et la rapidité des changements se manifestant dans l’environnement physique et virtuel des organisations, toute réflexion issue des domaines de  l’administration, du droit, de l’économie, du management, de la philosophie, de l’histoire des sciences, des sciences politiques, de l’éducation, etc., et reliée à la problématique énoncée, sera accueillie avec le plus grand intérêt.

Lire la suite
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Problématique et thèmes de réflexion

En 2005, Denise Jodelet introduisait son article Formes et figures de l’altérité en écrivant : « Incarnation de la diversité humaine, l’autre est pluriel. Il paraît ou est désigné tel, à divers titres, sous des conditions, dans des circonstances et à partir de points de vue multiples. Les questions que l’on peut poser à son propos sont aussi variées : de qui s’agit-il, individu ou groupe ? Comment et pourquoi s’opèrent sa perception, sa définition, sa construction, sa représentation ? Quelles relations sont établies avec l’autre, sous quelles formes pratiques et symboliques, en fonction de quelles motivations ou fins, sur la base de quelles positions sociales relatives, etc.? »

Ayant posé la diversité - donc l’existence de l’Autre, différent - comme consubstantielle à l’existence de la société humaine, Jodelet proposait un premier repère pour aborder la question de l’altérité en caractérisant deux figures de l’altérité.  « D’une part, « l’altérité du dehors » qui concerne les pays, peuples et groupes situés dans un espace et/ou un temps distants et dont le caractère « lointain », voire « exotique », est établi en regard des critères propres à une culture donnée correspondant à une particularité nationale ou communautaire ou à une étape du développement social et technoscientifique. D’autre part, « l’altérité du dedans », référant à ceux qui, marqués du sceau d’une différence, qu’elle soit d’ordre physique ou corporelle (couleur, race, handicap, genre, etc.), du registre des mœurs (mode de vie, forme de sexualité) ou liée à une appartenance de groupe (national, ethnique, communautaire, religieux, etc.), se distinguent à l’intérieur d’un même ensemble social ou culturel et peuvent y être considérés comme source de malaise ou de menace.

Le questionnement sur l’altérité proposé par Jodelet ne saurait être réservé à la psychologie sociale. L’altérité[1], qualité de ce qui est autre, de ce qui est différent, interroge les normes, le traitement par la masse des données de situations qui ne sont pas nécessairement massives, la simplification par le recours répétitif à des procédés de communication qui réussissent « en général », la négation, l’affirmation voire la revendication de la figure de l’autre…

Lire la suite
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Accès des personnes ayant une déficience visuelle au sein des institutions culturelles

Claire Nigay

Résumé : Dans l’optique de la mise en place de pratiques informationnelles durables au sein des institutions culturelles, il s’agira ici de présenter un état de la question en étudiant particulièrement la communauté des personnes ayant une déficience visuelle. Afin de pouvoir se déplacer, communiquer et accéder à l’objet culturel, une personne ayant une déficience visuelle aura des besoins d’information particuliers.Il apparaît donc nécessaire d’identifier les situations informationnelles problématiques au sein des institutions culturelles pour cette communauté. Une présentation des différentes pratiques ayant cours dans les institutions culturelles est faite. Un état des différents modèles d’étude des comportements informationnels issus des sciences de l’information est également présenté. Cela amène à des propositions de pistes de pratiques durables permettant aux institutions culturelles de faciliter l’accès à l’information à la communauté des personnes ayant une déficience visuelle.
Lire l'article
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Apports réciproques des utopies associées aux collections naturalistes et au Web collaboratif

Lisa Chupin

Résumé : Cet article étudie la façon dont se rejouent les rapports entre les utopies scientifiques et documentaires à l'heure du Web, à partir du cas des sciences naturelles qui produisent des connaissances sur les espèces à partir de collections de spécimens. Il s'agit de mettre en lumière les relations entre l'utopie scientifique de connaissance de la biodiversité et celle d'un espace documentaire capable de rassembler tous les savoirs, que l'imaginaire associe volontiers au Web.  Nous analysons plus précisément les efforts déployés pour relever le défi que représente la numérisation d'immenses collections d'herbiers : ils manifestent l'appropriation des technologies du Web collaboratif pour faire progresser la réalisation toujours partielle de l'utopie à l'origine des collections, qui consiste à vouloir rassembler en un même espace toutes les espèces végétales vivantes. Nous nous appuyons sur l'étude de dispositifs de documentarisation participative des collections botaniques, principalement la plate-forme développée pour déchiffrer et transcrire les informations des étiquettes des herbiers numérisés du Muséum National d'Histoire Naturelle (MNHN). Nous la confrontons à des sites similaires conçus pour d'autres herbiers pour montrer la façon dont ces espaces fédèrent de nouvelles activités documentaires permettant l'appropriation du patrimoine scientifique. Nous proposons de qualifier ces dispositifs d'hétérotopies limitées, au sens où, par les règles qu'ils instaurent et l'intérêt qu'ils suscitent, ils constituent un espace virtuel où se réalisent en partie les utopies qui inspirent leur conception.
Catégorie parente: Actes de colloque
Publication : 17 juin 2014
Lire l'article
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Comprendre l'altérité à travers un corpus spécifique

Jean-Jules Harijaona, Élisa Rafitoson et Mihaja Randrianja

Résumé : Notre travail vise un double objectif: proposer  une radicalisation de la démarche qualitative dans un souci didactique - l'enseignement universitaire s'appuie sur la recherche -  en contribuant à l'étude de l'altérité, cet Autre qu'est le Malgache, à travers un corpus spécifique, propre à son  contexte socio-culturel  d'appartenance: les proverbes. Une façon pour nous, de comprendre et de gérer  ce que nous avons toujours appelé la tension entre l'universel et le local. Nous reprenons les six étapes suggérées par la méthode qualitative - à savoir, la codification d'un corpus, le processus de catégorisation, la mise en relation, l'intégration des résultats, la modélisation  et la théorisation - en mettant l'accent sur l'originalité des trois premières étapes, les proverbes constituent en eux-mêmes un réservoir de représentations que nous ne devons pas ignorer si nous voulons connaître l'Autre. Les résultats, aussi partiels ou parcellaires qu'ils soient, pourraient apporter un éclairage sur la compréhension des processus dans le jeu managérial et pourquoi pas, dans le jeu démocratique.
C'est ainsi que nous prétendons que les organisations ne peuvent pas ne pas tenir compte  des visages de l'altérité  si, dans leur logique, elles  fonctionnent dans la quête de la permanence et du développement.
LIRE L'ARTICLE
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Conception, expérimentation et évaluation de l’apprentissage via la culture de l’information par les technologies de l’information et de la communication 

Tahi Razika et Bouarab-Dahmani Farida

Résumé :  Le sujet de cette communication est un retour d’expérience d’intégration des technologies de l’information et de la communication dans l’université algérienne à travers la conception, l’expérimentation et l’évaluation d’une formation sur l’apprentissage de la culture de l’information. L’objet de la formation est d’apprendre à acquérir et à développer des réflexes d’analyse critique et objective lors de la lecture d’informations chiffrées. Pour l’élaboration de cette formation, nous avons suivi les différentes phases d’un modèle d’ingénierie pédagogique en commençant par une analyse préalable du projet  pour se terminer par une mise à l’épreuve du dispositif, en passant par une analyse des contenus de la formation, la mise au point des scénarii pédagogiques et la conception des supports multimédia. Une analyse critique à partir de ce retour d’expérience permettra de mettre en relief tous les points forts et faibles de cette formation, tout en tenant compte de l’environnement humain, matériel et budgétaire. 
Lire l'article
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Culture de l’information, durabilité : objets-frontière pour une conceptualisation à facettes

Alain Chante, Lise Verlaet et Coleta Vaisman

Résumé : Au sein de cet article, nous nous intéressons aux termes « culture », « information » et « durable » au regard du concept d’ « objet-frontière » développé par Carlile. Nous envisageons l’objet-frontière tel un médiateur entre les concepts, les outils d’analyse et les modes d’interprétation de différentes disciplines. Cette réflexion nous conduira à avancer la notion de facettes et à développer les facettes d’information, de la culture. Enfin nous nous interrogerons sur le concept d’information durable.
Lire l'article
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

De l'utilisation de l'information à des fins d'acceptabilité des changements. L'exemple du secteur de l'énergie

Viviane Du Castel

Résumé : La culture de l’information et les pratiques informationnelles durables sur les problématiques énergétiques actuelles est indispensable, d’autant que les opinions publiques veulent des débats constructifs, réversibles et situés le plus en amont des projets. Ainsi, de nouveaux rapports au temps, à l’espace et à l’information s’établissent dans l’environnement actuel des affaires. Dans le secteur de l’énergie plus spécifiquement, le processus est basé sur l’information / communication afin de favoriser la confiance. Dans le même temps, l’information est devenue un enjeu démocratique pour nombre de pays, de régions et de communautés, et c’est sur cette base que les entreprises énergétiques vont pouvoir et même devoir, dans bien des cas, appuyer leur stratégie à des fins de réalisation d’objectifs de compétitivité mais également d’acceptabilité et d’appropriation par les opinions publiques.
Lire l'article
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Entre casque de réalité virtuelle, jeu vidéo et altérité : vers une virtualité hédonique de la vie humaine

Antoine Chollet

Résumé : Cette recherche tente d’explorer la question de l’altérité procurée par les casques de réalité virtuelle dans un contexte d’utilisation ludique via les jeux vidéo. En effet, par ces jeux vidéo totalement immersifs via les casques de réalité virtuelle,  les joueurs se placent dans un état encore inexploré dans lequel la fuite de leur corps et le brouillage de leurs sens s’opèrent. Goel et al. (2011) ont montré que les joueurs pouvaient s’attacher à leur avatar dans ces mondes immersifs au point d’en ressentir la nécessité d’y retourner régulièrement pour prendre soin de lui. La communication via ces mondes numériques chez les adolescents représente une nouvelle forme d’altérité dans laquelle le corps du joueur lui-même est impliqué (Allard 2014). 
LIRE L'ARTICLE
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Étude de la situation de communication entre prisonniers et bénévoles d'associations pour la réinsertion sociale

Bithia-Anne Desrosiers et Sophie Hervé

Résumé : Au travers de cette étude portant sur la communication avec l’altérité, nous vous proposons d’étudier le public des détenus. Les prisonniers, condamnés pour des attitudes hors des normes sociales, sont souvent écartés de la société. A ce titre, ils s’inscrivent dans l’« altérité du dedans » décrite par Denise Jodelet. Or, la peine carcérale, sécuritaire, s’envisage aussi sous un volet humaniste, dans lequel se situe la réinsertion sociale. Des agents de l’extérieur interviennent en prison pour accompagner les détenus dans une démarche de réinsertion au sein de la société. Parmi ces acteurs « du dehors », les bénévoles, au travers d’association comme l’Association des visiteurs de prison ou le GENEPI, interagissent avec les détenus. C’est cette situation communicationnelle que nous souhaitons interroger. Il s’agit alors d’analyser la manière dont les associations prennent en charge la prise de contact entre volontaires et détenus. Nous nous intéresserons donc à l’existence ou non de processus balisant cette communication particulière.
LIRE L'ARTICLE
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Imaginaeria, un nouveau système social centré sur la synergie entre territoires singuliers interconnectés

Thomas Bonnecarrere

Résumé : Notre recherche porte sur l'implémentation d'un système territorial conçu pour encourager la créativité, l'innovation et l'intelligence collective ancré dans l'économie des Communs, baptisé Imaginaeria. Celui-ci repose sur un modèle d'intelligence territoriale « évoluée », nommé intelligence imaginieriale, que nous avons développé dans le cadre de notre thèse. Nous avons conçu ce modèle pour développer des territoires créatifs, apprenants et adaptatifs dont l'activité économique et sociale repose sur le développement, la protection et la promotion des imaginaires locaux qui définissent la culture singulière de chaque territoire. L'objectif est de lutter contre le phénomène de standardisation des cultures par le biais de son industrialisation au sein d'une économie marchande mondialisée en encourageant l'expression libre des subjectivités et des singularités dans le monde. 
LIRE L'ARTICLE
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Information, documentation : nouvelles utopies ou fin des utopies?

Alain Chante et Coleta Vaisman

Résumé : Le XXIe siècle, par ses progrès techniques transformant la société semble réaliser de nombreuses utopies. Mais l’étaient-elles vraiment, et le restent-elles ? Une conceptualisation de l’utopie semble nécessaire. Ce projet idéaliste pour un futur s’oppose au mythe, récit fictionnel du passé, mais s’appuie sur lui (bibliothèque universelle sur le mythe de la tour de Babel). Ce projet vise à bouleverser la réalité sociale, s’opposant à l’idéologie, justification d’une situation présente par une classe au pouvoir. En cela, la plupart des utopies (libérale, techniciste) se sont transformées en idéologies. Otlet présentait une utopie, car elle était à contre courant des idées de l’époque, qui s’en est moqué. L’actualisation des utopies provoque un rejet, sensible quand le projet Google a reçu un accueil plus que réservé en 2005. De même alors que le web est censé pouvoir réaliser  les utopies de l’éducation, on dénonce leur strict aspect technique, sans nouveauté, leur méconnaissance des réalités humaines. On demande maintenant un humanisme numérique, qui rendrait sa prééminence à l’humain (les livres humains de l’université de Toronto). Il s’agit là des nouvelles vraies utopies, car en opposition aux tendances générales pour un certain temps.
Catégorie parente: Actes de colloque
Publication : 17 juin 2014
Lire l'article
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 4.00 (1 Vote)

Instrumentation et interprétation de l’archive : restaurer la mémoire via l’enrichissement sémantique

Lénaïck Leyoudec

Résumé : La gestion de l’intelligibilité de l’archive est une problématique à la fois sémiotique et documentaire qui fait émerger une question fondamentale : assister le parcours interprétatif en enrichissant les métadonnées de l’archive permet-il une pratique efficiente de la mémoire ?
Catégorie parente: Actes de colloque
Publication : 17 juin 2014
Lire l'article
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Internet, la démocratie numérique et la révolution tunisienne: entre utopies, mythes et réalités

Khaled Zouari

Résumé : En sciences de l’information et de la communication (SIC), le débat autour de la problématique du cyber révolution arabe est loin d’être tranché. Un certain nombre d’auteurs défend la thèse de l’utopie de la communication et les mythes de la révolution populaire numérique, d’autres examinent cette question en s’intéressant aux logiques économiques et politiques et en remettant en cause l’idée selon laquelle internet est un outil déclencheur de la révolution. De notre côté, et sans vouloir inscrire notre analyse du printemps arabe dans une temporalité courte, notre contribution porte sur l’utopie de la communication (Breton 1992), les mythes et les réalités de la révolution arabe, le cyber activisme (Blondeau et Allard 2007) et la démocratie électronique (Cardon 2010). Nous essayerons de traiter ce sujet à travers l’étude d’un contexte particulier : la révolution tunisienne de 2011 (Zouari 2014).
Catégorie parente: Actes de colloque
Publication : 17 juin 2014
Lire l'article
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

L’accessibilité universelle dans les institutions culturelles : une réponse durable aux changements des besoins du public

Claire Nigay et Anne Jarry

Résumé : Problématique : Le vieillissement de la population et les politiques d’inclusion sociales incitent les institutions culturelles à revoir leurs modalités d’accès à l’information dans une optique durable. Un besoin d’adaptation informationnelle s’impose pour les citoyens vivant avec une déficience visuelle. L’objectif de cette étude vise à démontrer la pertinence du recourt à l’accessibilité universelle.
Méthode : Une entrevue semi-structurée, appuyée sur un guide d’entrevue et menée auprès d’une personne vivant avec une déficience visuelle, vise à répondre aux questions entourant l’accessibilité architecturale et intellectuelles. Le répondant est considéré comme un expert d’usage selon le concept de De Varine (2002), ce qui signifie que les membres de la communauté étudiée sont les plus à même d’avoir une expertise sur leurs pratiques.
Résultat : Les résultats du pré-test des instruments sont présentés. L’analyse des données recueillies a permis d’extraire trois aspects de l’expérience de la situation de visite de l’expert d’usage : l’accès physique, l’accès intellectuel et l’accès idéal. La mise en place de facilitateurs basés sur les principes de l'accessibilité universelle apporterait une solution aux situations de handicap vécues dans les institutions culturelles. 
Conclusion : L’accès à l’information durable au sein des institutions culturelles dépend de la connaissance des besoins particuliers propres à la communauté des personnes vivant avec une déficience visuelle. Le recourt à l'accessibilité universelle est une stratégie pertinente pour le futur des institutions culturelles. 
LIRE L'ARTICLE
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

L’éducation numérique peut-elle être une éducation à la collaboration et à l’inter-culturalité ?

Karine Aillerie et Delphine Favre

Résumé : Eduquer au numérique est une exigence pour les enseignants d’aujourd’hui. Il leur faut répondre à de nouveaux impératifs pédagogiques : savoir gérer, et créer de l’information, communiquer, participer à des réseaux et échanger. Pour ce faire, de nouvelles compétences sont nécessaires à nos élèves pour devenir des « citoyens globaux », aptes à appréhender la diversité culturelle qui les entoure. La spécificité du projet iTEC, sur lequel nous basons notre étude, est centrée sur l’évolution de l’école dans les années à venir. Une évolution qui tient compte des principes d’une éducation à la collaboration et à l’inter- culturalité.
Catégorie parente: Actes de colloque
Publication : 17 juin 2014
Lire l'article
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

L’usage des moteurs de recherche et activité cognitive chez les collégiens : que faire des stratégies de butinage des collégiens pour une éducation durable à l’EDMI ?

Leila El Allouche

Résumé : L’intégration des outils techniques dans l’institution scolaire ou leur adaptation repose sur des modèles d’apprentissage constructivistes ou socioconstructivistes. Ainsi, pour faire l’usage des outils de recherche le jeune public scolaire doit apprendre d’abord à utiliser l’outil ou bien apprécier le résultat de sa démarche rationnelle et planifiée, or les jeunes collégiens  dans un contexte de techniques et de connaissances labiles apprennent d’abord à interagir avec l’outil. En effet, les collégiens, familiers des robots de recherche qu’ils utilisent depuis longtemps que ce soit à l’école ou dans leur espace privé apprennent davantage à utiliser les résultats des automates de recherche que les techniques de référencement ou les démarche documentaire. Ils butinent à l’intérieur des résultats et c’est ce « butinage assisté par ordinateur » qui leur sert de support à leur stratégie de recherche. Les grammaires d’usage élaborées en situation constituent des obstacles à la didactique, seule leur prise en compte permettra aux institutions d’installer un espace de négociation nécessaire à une éducation durable.
LIRE L'ARTICLE
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

La classe inversée : stratégie pédagogique pour des apprentissages plus durables

Claudine Auger

Résumé : Le manque de temps généralisé en salle de classe magistrale traditionnelle ainsi que plusieurs autres défis qui en découlent a amorcé l’expérimentation de la classe inversée comme stratégie pour favoriser un meilleur transfert des connaissances dans le but ultime d’une plus grande durabilité des apprentissages, et ce, sans compromettre le futur des apprenants. La classe inversée, méthode d’enseignement active et novatrice, inverse la structure traditionnelle d’enseignement magistral. La théorie est désormais introduite à la maison en utilisant les technologies et le temps en classe récupéré est réservé à l’approfondissement de la matière. L’implantation de cette stratégie pendant deux sessions universitaires dans le cours d’anglais langue seconde ANGL 1021 a servi à expérimenter la réorganisation des savoirs en mettant la communication et l’information au service de ces savoirs. À la lumière des résultats positifs de cette implantation, cette communication témoigne du bienfait de la classe inversée comme stratégie active d’enseignement et appelle à plusieurs changements comme le renouvèlement des pratiques pédagogiques et l’interdisciplinarité.
LIRE L'ARTICLE
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

La communication corporate au défi de l'éthique organisationnelle pour une entreprise durable. Le cas des PME algériennes

Mohamed Chérif Madagh

Résumé : Cette étude porte sur l’apport de la communication dans la mise en valeur de l’éthique organisationnelle. En effet, la réalité des PME algérienne demeure à ce niveau problématique dans le sens où elles présentent un déficit sur les différents plans, humains,  managérial, organisationnel et communicationnel. Par conséquent, l’impact négatif de l’environnement ainsi que la logique de fonctionnement de ces PME n’ont pas permis la mise en œuvre et en valeur de l’éthique organisationnelle dans son sens managérial, de quête de sens et  d’identité. 
LIRE L'ARTICLE
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

La communication entre Startups et Grandes Entreprises énergétiques, une communication de l’altérité durable ?

Antoine Henry

Résumé : Longtemps protégé par son monopole étatique en France, le milieu énergétique reste symbolisé par deux grandes entreprises EDF et Engie (anciennement GDF Suez). Ce secteur s’éloigne aujourd’hui d’un certain colbertisme technologique et s’ouvre notamment aux startups digitales. Transformant ces organisations, les TIC trouvent essentiellement leur synthèse entre elles dans les réseaux énergétiques intelligents. Cette rencontre entre ces deux types d’organisations nous amène à nous interroger notamment sur la relation info-communicationnelle au regard de la durabilité temporelle qui est liée intrinsèquement à l’altérité de ces deux types d’organisations. Cette question nous mène à nous interroger et à mobiliser la question de l’intraprenariat mais aussi celle de l’intelligence collective.
LIRE L'ARTICLE
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

La culture de l’information : un prérequis dans la gestion de l’entreprise

Teboura Benkaid-Kesba, Azzedine Bouderbane et Nadjia Gamouh

Résumé : Le progrès est le résultat de l’évolution des connaissances qui sont le produit de l’intelligence humaine. La maitrise de l’information devient un élément fondamental pour tous ; elles procurent à leur détendeur de la richesse et de la puissance. L’introduction des TIC dans cette société dynamique a donné une nouvelle dimension aux techniques de recherche de l’information électronique et à l’accès aux multiples sources du savoir.Les entreprises économiques connaissent, elles aussi, un développement croissant. Elles doivent être opérationnelles tout le temps pour pouvoir bien se positionner dans un environnement de plus en plus complexe et très concurrentiel. Les cadres gestionnaires des entreprises économiques sont censés disposer de la culture de l’information pour être efficients et assurer à l’entreprise le progrès nécessaire pour son bon positionnement sur l’échelle des valeurs de performance économique. Savoir gérer la connaissance, la rendre pérenne, la partager deviennent un processus clé dans le management des connaissances. Partant de l’hypothèse qu’il est difficile aux gestionnaires d’être performants en l’absence d’une maitrise de compétences informationnelles et d’une culture du partage et de l’échange de la connaissance, nous avons entrepris une étude qualitative pour évaluer la culture de l’information chez un échantillon de cadres gestionnaires de l’entreprise ‘SONELGAZ’. Un entretien semi-directif basé sur les cinq indicateurs de performance établis par l’ACRL (Association of College and Research Libraries) a été arrangé. Nous sommes arrivés à remarquer que les techniques de recherche de l’information les plus fondamentales ne sont pas toutes bien maitrisées par les gestionnaires touchés par notre enquête, que la notion de la formation tout au long de la vie ne constitue pas du tout un enjeu pour nos répondants, et que les règles de communication dont a besoin tout gestionnaire dans son entreprise sont mal assimilées.
Catégorie parente: Actes de colloque
Publication : 17 juin 2014
Lire l'article
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

La veille : une pratique informationnelles durable

Touria Fadaili

Résumé : Avec l’évolution rapide du web et particulièrement du web 2.0 où l’internaute n’est plus un simple consommateur de l’information mais aussi un contributeur et un producteur de contenu, il est de plus en plus difficile de se retrouver et de repérer l’information pertinente sans se sentir noyé par la surabondance informationnelle : sites web, blogues, wikis, médias sociaux, bases de données, outils de curation, etc. L’internet est en train de devenir une sorte d’ "entrepôt de données", d’informations et d’objets non structurés où règne un certain chaos informationnel. Dans un tel contexte, la veille offre un ensemble d’outils et de pratiques qui permettent de faire face à l'infobésité, au gaspillage informationnel et de réduire le taux de bruit informationnel. Un exemple de modèle de veille mis en place à la Direction de la culture de la Ville de Montréal sera présenté.
Lire l'article
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Le brevet, un instrument stratégique au service de l’intelligence informationnelle

Sylvain Mbongui-Kialo

Résumé : Cet article a pour but d’analyser de manière approfondie la façon dont l’information brevet, dans le cadre de l’intelligence information, peut faciliter la prise de décisions en matière d’innovation. Il vise à montrer que l’information brevet peut être transformée en connaissances opérationnelles susceptibles non seulement de favoriser l’innovation, mais aussi d’aider à la prise de décisions. Pour répondre à la problématique, notre recherche s'appuie sur une démarche qualitative fondée sur une étude de cas à dominante exploratoire. De façon générale, les résultats montrent que l’ « intelligence brevet » joue un rôle essentiel non seulement dans l’exploitation de l’information brevet, mais aussi pour aider à prendre les bonnes décisions.
Lire l'article
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 4.00 (1 Vote)

Le document à l’ère des individus transmédiatiques

Julien Pierre

Résumé : En s’engageant dans de multiples activités numériques, les individus bénéficient principalement d’un support aux processus de construction de soi et de rencontre avec l’autre. L’identité du sujet est alors dispersée dans un écosystème médiatique que nous appelons transmédiatique, à la façon des récits fictionnels produits par les industries de contenu. Ces potentialités sont néanmoins limitées par les contraintes propres à l’architecture informationnelle et aux finalités économiques des dispositifs. Selon les représentations que les usagers s’en font, ils déploient des tactiques pour échapper à cette emprise, que les firmes tentent à nouveau de réduire en ajustant leurs stratégies. Au final, si la configuration individu-document-dispositif tend à se complexifier au détriment de l’usager, plusieurs perspectives logicielles, légales ou éducatives proposent de réenchanter l’expérience numérique.
Catégorie parente: Actes de colloque
Publication : 17 juin 2014
Lire l'article
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Le droit de lire dans les littératures de l’imaginaire. Réflexions d’une juriste sur le renouvellement d’une utopie littéraire

Florence Chérigny

Résumé : Depuis la naissance de l’imprimerie, une utopie fondée sur « le droit de lire » se décline dans les littératures de l’imaginaire. Elle se renouvelle  au rythme des bouleversements induits par l’apparition de nouvelles technologies : audiovisuel, numérique, nanotechnologies... L’étude propose d’analyser le « droit de lire » comme utopie littéraire, au prisme de ces évolutions médiologiques, en épousant le point de vue du juriste.
Catégorie parente: Actes de colloque
Publication : 17 juin 2014
Lire l'article
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 4.00 (1 Vote)

Les acteurs de la diffusion de la notion d’e-réputation en France visualisés sous la forme d’un graphe

Jean-Baptiste Mac Luckie et Christian Marcon 

Résumé : La notion de réputation en ligne, ou e-réputation, a émergé au début des années 2000 en France. Depuis son apparition s’est construit un véritable marché de la e-réputation, relativement structuré, comprenant une diversité d’acteurs aux pratiques souvent similaires. Quels sont les acteurs de la diffusion de la notion d’e-réputation en France ? C’est la question à laquelle notre proposition souhaite apporter des éléments de réponse, à travers une visualisation d’un réseau de comptes Twitter qui participent à la diffusion de cette notion en France.
Catégorie parente: Actes de colloque
Publication : 17 juin 2014
Lire l'article
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Les applications d’Intelligence Collective, entre utopie et réalité

Antoine Dupré, Antoine Henry et Christian Marcon 

Résumé :« La totalité est plus que la somme des parties » Aristote. Platon utilisait le dialogue, la communication, pour amener à de nouvelles connaissances. Son objectif était de créer une cité utopique. La communication serait donc à la base de l’utopie de l’omniscience. Cette utopie où la connaissance d’un individu est totale ne pourrait exister qu’à une seule condition : la communication a atteint un niveau parfait entre ces individus. Ainsi se pose la question de la persistance de l’existence de l’individu au sein de la communauté.
Catégorie parente: Actes de colloque
Publication : 17 juin 2014
Lire l'article
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Les bibliothèques et la visibilité des données culturelles sur le web : réalité d’un défi 

Kaouther Azouz

Résumé : La visibilité des données culturelles sur le web est l'une des préoccupations majeures des bibliothèques à l'ère du web des données. L'émergence de nouveaux usages, le développement des technologies du web sémantique, la richesse et la dissémination des données culturelles dans les silos du web invisible incitent les bibliothèques à mettre en place des stratégies de valorisation de leurs données sur le web. L'absence partielle des OPACS des premières SERP (Search Engine Pages), le recours des internautes aux moteurs de recherche, la concurrence de la donnée culturelle par d'autres types de données accentuent la mise en place de cette initiative. Faciliter l'accès aux ressources rares des bibliothèques, qui ne parviennent pas à être indexées par les agents du web, et dont l'intérêt est majeur pour l'internaute, demeure l'une des principales visées de cette démarche. L’atteinte d’un public dont elles ne maîtrisent pas les usages serait pour les bibliothèques le plus grand défi à réaliser. Le recours aux technologies du web sémantique et l’intégration de Schema.org permettront-ils l’aboutissement à cette finalité ? 
Catégorie parente: Actes de colloque
Publication : 17 juin 2014
Lire l'article
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Les enjeux de la représentation des altérités dans les discours journalistiques

Danubia De Andrade Fernandes

Résumé : Cet article porte sur les enjeux de la représentation médiatique des altérités dans le discours du journalisme. En particulier, notre recherche est centrée sur les modalités de représentation construites pour les groupes sociaux minoritaires. Nous croyons que l’influence du journalisme sur notre compréhension de l’actualité est davantage plus puissante que l’impact d’autres modalités de narration des événements quotidiennes en raison des méthodes de production de l’information. Nous considérons que les stéréotypes propagés par le journalisme collaborent à une certaine compréhension de la réalité sociale et qu’ils encadrent socialement les minorités. À notre avis, le journalisme joue un rôle primordial dans la construction des altérités dans le monde contemporain.
LIRE L'ARTICLE
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Les leviers de la durabilité d’un projet de développement

Edmond Passe

Résumé : Dans ce travail, nous réfléchissons sur la durabilité d’un projet de développement (cas du PANSL[1]) en essayant de comprendre quels sont les leviers qui sous-tendent cette durabilité ? L’objectif principal est de cerner ces leviers en se basant sur l’intégration des intérêts des bénéficiaires. Nous menons une étude qualitative par entretiens et quantitative par questionnaire pour approcher le phénomène. Les résultats permettent de mettre en lumière deux questions essentielles autour de l’implication et les jeux d’intérêts des bénéficiaires. Les conclusions révèlent que les gestionnaires du projet gagneraient à favoriser une meilleure intégration des intérêts des bénéficiaires pour assurer une viabilité du projet de développement.
LIRE L'ARTICLE
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Les organisations « durables » à la lueur du concept d’autogestion : le cas des SCOP, entre mythes et réalités

Claudine Batazzi et Henri Alexis

Résumé : Nous avons choisi d’analyser les processus de transformation de formes symboliques comme les utopies ou les mythes, en « réalités », entendons par là, leur matérialisation en formes organisationnelles. Par exemple, comment des valeurs comme l’égalité, la démocratie ou encore la pérennité s’incarnent-elles dans des types d’organisations et de gouvernance ? En d’autres termes, quelles sont les médiations qui facilitent le passage de formes symboliques à des formes « concrètes » d’organisations ? Quelles dynamiques se mettent en œuvre ?
Une prise en considération d’une forme spécifique d’organisation : les SCOP de la région PACA, à travers une analyse qualitative de sites web institutionnels et privés, nous permettra d’étudier les liens entre formes symboliques et formes organisationnelles. C’est bien la performativité du symbolique à travers les utopies sociales et organisationnelles, que nous avons choisi d’éclairer ici à la lueur du concept d’autogestion et d’organisation « durable ». 
LIRE L'ARTICLE
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Les pratiques informationnelles dans les entreprises agroalimentaires algériennes : quelle culture de gestion des connaissances ?

Radia Bernaoui

Résumé : Notre étude traite de la gestion des connaissances pour les acteurs du secteur agricole algérien. Le travail est réalisé à travers une enquête auprès de professionnels affiliés aux entreprises agroalimentaires. L’objectif est d’analyser leurs pratiques informationnelles et d’évaluer la place qu’ils accordent au partage des savoirs et au processus d’intelligence collective, face à la création d’un dispositif national d’information sur la recherche agronomique en Algérie. A la lumière de nos résultats, nous confirmons bien un besoin crucial, celui de créer un cadre favorable au partage des savoirs afin d’en faire des « biens sociaux partagés » où la communauté scientifique pourrait collaborer avec les entreprises. Il s'agit de promouvoir des procédés permettant une adaptation des savoirs et leur diffusion, à travers un partenariat entre le monde de la recherche-développement et celui de la production pour accroître la compétitivité des entreprises, voire le développement durable du pays. C’est dans ce sens que nous évoquons souvent cette relation de trilogie (recherche-développement-production) fondée sur une fertilisation croisée où pourront interagir les trois acteurs du secteur agricole algérien.
Lire l'article
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Les recherches sur la BD: un défi aux altérités multiples? Comment connaître l’autre pour une démarche durable

Djebrine Yahiaoui

Résumé : La recherche universitaire sur la bande dessinée existe depuis les années 70, mais il n’existe pas une information scientifique organisée ( nettement démarquée des productions professionnels et amateurs) sur la Bande Dessinée qui soit facilement repérable, car elle est confrontée à des problèmes majeurs relevant de l’altérité. La BD se définit dans un usage de «l’altérité du dedans» dans des distinctions incessantes entre ses constituants (texte et image, narration et figuration, art et industrie)  et une altérité du dehors qui voie les recherches se disperser entre des disciplines nombreuses abordant la BD sous ses faces multiples .Le chercheur doit comprendre qu’il peut s’enrichir par la connaissances des autres approches disciplinaires, pour se documenter comme pour publier. Pour cela  un outil info-communicationnel comme une plate-forme pluridisciplinaire permettra de développer l’accès aux ressources dans un esprit interdisciplinaire. 
LIRE L'ARTICLE
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Les réseaux de Leaders : au défi de l'altérité 

Audrey de Ceglie

Résumé : Face aux évolutions de leur environnement juridique, les organisations voient leur structure décisionnelle évoluer. De plus en plus de femmes deviennent des leaders et investissent les réseaux sociaux pour promouvoir leur carrière. Elle mettent alors en place une "communicologie genrée", véritable stratégie communicationnelles, différente de leurs homologues masculins.
LIRE L'ARTICLE
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Marketing politique : la gestion de la communication en ligne est-elle une utopie ?

Marjorie Renaud

Résumé : Dans le cadre d’une campagne électorale, cohésion versus ouverture semblent toutes deux contribuer au développement d’une communauté virtuelle. Solidification de son image d’une part, et élargissement de son public, d’autre part, montrent la complémentarité de ces deux approches. En effet, nous formulons l’hypothèse qu’une communauté virtuelle a besoin d’un noyau solide d’acteurs pour fonctionner de façon pérenne mais également de « ponts » vers des communautés différentes afin de se développer. En d’autres termes, nous voulons montrer que l’utopie de communiquer toujours plus peut être relativisée à l’aide d’un autre type de communication, qui est celui de gérer sa communication autrement.
Catégorie parente: Actes de colloque
Publication : 17 juin 2014
Lire l'article
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Mellerio dits Meller, la plus ancienne joaillerie du monde : les paradoxes de la pérennité

Vincent Calvez

Résumé : Sur un marché du luxe internationalisé dans lequel des groupes mondiaux structurent de nouvelles règles en rachetant les unes après les autres les maisons familiales, comment peut réussir à être pérenne, une P.M.E familiale de 400 ans ? C’est la question que pose cet article à travers le cas de l’entreprise Mellerio dits Meller, la plus ancienne joaillerie au monde. Ses risques d’enfermement stratégique seront analysés de même que sa dynamique de création et dans quelle mesure celle-ci peut s’avérer comme une compétence centrale structurant la durabilité organisationnelle grâce à la résilience familiale ?
LIRE L'ARTICLE
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Pratique de la déconnexion du téléphone mobile comme forme de rejet de communication

Khaled Mokhtari et Djillali Benabou

Résumé : Les technologies mobiles de communication de plus en plus présentes dans notre vie ont permis beaucoup d’avantages, il est devenu possible grâce à elles de faire une bonne partie de son travail même en étant loin de son bureau ou de son chantier ; le téléphone portable fait partie de ces technologies, il permet à son utilisateur d’être en contact permanent avec ses proches ou ses collègues de travail ; mais cela ne va pas sans conséquences sur le quotidien de ses utilisateurs qui deviennent de plus en plus sous contrôle et se sentent très sollicités même en dehors des heures de travail ou par des appels inconnus ou indésirables. Cette situation peut devenir plus grave jusqu’à amener ces utilisateurs à se déconnecter pour pouvoir échapper à certains appels harcelants ou au moins indésirables.
Catégorie parente: Actes de colloque
Publication : 17 juin 2014
Lire l'article
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Pratiques informationnelles durables : 
De la littératie informationnelle à la culture de l’information en entreprise : quels enjeux et solutions pour l’innovation ?

Thomas Chabbert et Damien Fouché

Résumé : De nos jours, les entreprises et les organisations sont confrontées à un environnement concurrentiel fort qui leur impose, pour faire face aux nouveaux défis qu’ils doivent affronter, de déployer des processus d’innovation de manière rapide. Comment déployer de tels processus ? Et quelle place la culture de l’information occupe-t-elle dans le processus de création de la connaissance ? Nous proposons de nous interroger sur ces questions en mettant en relation durabilité de l’information, création de connaissances, et applications technologiques à la gestion de l’information.
Lire l'article
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Pratiques informationnelles durables : la question de la culture de l'information pour les natifs du numérique à l'heure de l'ubiquité des algorithmes de recherche et l'appropriation de Google par les "digital natives"

Antoine Henry et Jean-Baptiste MacLuckie

Résumé : Le présent article traite de la durabilité de la culture de l’information au travers du prisme des « digital natives ». Nous mettons en perspective deux dimensions que nous pensons complémentaires : la recherche en Sciences de l’Information – Communication et les réflexions d’étudiants en SIC sur leurs propres pratiques informationnelles. Celles-ci semblent de plus en plus influencées par les outils proposés par Google Inc., et par la dimension technique au détriment d’une approche méthodologique et plus globale.
Lire l'article
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Pratiques informationnelles durables : une revue de littérature

Aurélie Brunet

Résumé : Le développement durable est un enjeu contemporain que les organisations doivent prendre en compte dans la mise en œuvre de leur stratégie, dans leurs interactions avec les parties prenantes et bien entendu dans leurs activités d’information. Cet article se propose d’étudier le concept de « pratiques informationnelles durables » qui, d’après un premier tour exploratoire non-exhaustif de la littérature scientifique, ne semble pas avoir fait l’objet de travaux dédiés. En tant que revue de la littérature, cet écrit commence par présenter les différentes acceptations du concept de « durabilité » pour ensuite s’intéresser à l’application du développement durable dans les organisations pour enfin se pencher sur ce que sont les pratiques informationnelles et ce que pourraient recouvrir les pratiques informationnelles durables en proposant une définition. 
Lire l'article
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Prisonniers de la norme : l'évasion par le lien

Patricia Boubaker Nobilet

Résumé : Cet article s’inscrit dans le cadre de travaux de recherches questionnant le lien entre pauvreté et inégalité informationnelle (Information Poverty) qui font l'objet d’études empiriques. Il a pour objectif d’éclairer le mode de gestion et de considération de l’altérité au sein de la société contemporaine et des structures d’information qui en dépendent. Est reportée sur l’individu la charge de trouver les solutions nécessaires à sa vie sociale, indépendamment de ses capacités économiques.
LIRE L'ARTICLE
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Reconnaître l’immuable dans un contexte de transmutations sociales et économiques : la diplomatique numérique permet l’identification et la conservation efficace des données essentielles d’une institution

Patricia Forget

Résumé : L’efficacité et la crédibilité d’une institution contemporaine va de pair avec le sérieux avec lequel elle gère ses informations essentielles puisqu’elles contiennent à elle seule toute l’essence d’un organisme. Qui plus est dans un monde contemporain où l’accès, la gouvernance, l’OPEN DATA deviennent les concepts à la mode : la rigueur avec laquelle nous traiterons cette information (création, documentation et conservation) définiront automatiquement l’identité, l’intégrité et l’authenticité de cette information et permettra son accès rapide mais surtout sécuritaire. Les théories et les méthodologies contemporaines de la diplomatique archivistique combinée à l’approche muséologique interdisciplinaire permettent aux praticiens de naviguer dans les méandres de la surinformation en y faisant ressortir le savoir-faire de l’établissement, mais encore faut-il que les dirigeants appuient ce type d’approche.
LIRE L'ARTICLE
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Rôles des technologies de l’information de la communication dans l’établissement du contact direct avec les citoyens : Bref aperçu de l’administration électronique en Afrique

Kondi Napo Sonhaye 

Résumé : Avec l’évolution des systèmes d’information, les administrations publiques et certaines institutions commencent à se doter d’outils qui facilitent les échanges et la communication entre administrateurs, états ou organisations et administrés, citoyens ou usagers. Une nouvelle utopie naissante voit le jour. C'est la démocratie numérique. L'Afrique souvent à la traine de la technologue émerge et construit sa propre avancée. Un véritable processus de transformation de l’administration traditionnelle en administration électronique commence par voir le jour en Afrique grâce aux Technologies de l'Information et de la Communication (TIC).
Catégorie parente: Actes de colloque
Publication : 17 juin 2014
Lire l'article
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Smartphones : machines à programmes, mécanismes de pouvoir

Gabriel Bursztein et Khaldoun Zreick

Résumé : L’article propose une analyse critique de la présence massive des smartphone dans le monde. L’objectif est d’insérer la réflexion dans un cadre théorique et conceptuel qui tienne compte des aspects déterminants du dispositif étudié. Il s’agit de le décrire de façon à identifier les caractéristiques qui expliquent son étendue, dans le monde et dans la vie de ses utilisateurs.
Nous cherchons à élaborer une approche phénoménologique du smartphone comme un objet dont la présence se fait déterminante dans la structuration des rapports de l’individu au monde et à l’altérité. 
L’effort de définition de l’objet étudié se base sur l’énonciation théorique sur l’appareil photo que propose Flusser ainsi que sur le concept de dispositif de Foucault, reprit par Agamben. Nous nous reportons également à la pensée d’Anders afin d’analyser le rapport à la machine.
Nous distinguons trois impacts majeurs de l’imposante présence des smartphones dans le spectre d’expérience humaine : la généralisation de la logique utilitaire propre aux machines programmée, l’ « imagification » de l’expérience du monde et la déshumanisation de l’éthique. 
LIRE L'ARTICLE
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Synergie enseignement-recherche pour l’aménagement numérique structuré (TEI) de patrimoines littéraires multilingues et multiculturels

Henri Hudrisier, Ghislaine Azemard, Mokhtar Ben Henda, Sascha Diwersy, Anne Lehmans, Vincent Liquète et Laurent Romary

Résumé : HD-Muren est un projet d’enseignement/recherche dans des disciplines appartenant aux domaines des Arts (la musique), des SHS (sciences de l’information et de la communication, Sciences de l’éducation, recherche littéraire) et prioritairement des Lettres (littérature ou apprentissage des langues étrangères). En prenant pour cadre princeps la TEI (Text Encoding Initiative), nous mettons en place une expérimentation pilote de pédagogie active pour travailler au plus près des textes (comme en dissertation littéraire ou en commentaire de texte), dans une synergie avec la construction participative de patrimoines littéraires numériques destinés à la recherche. Cette production participative est destinée à être gagnant-gagnant entre d’une part les chercheurs et les acteurs du patrimoine et d’autre part les professeurs, les étudiants et les élèves du secondaire. Au niveau euro-méditerranéen, le projet vise aussi à rééquilibrer le volume relatif des corpus littéraires ou philosophiques donnant à voir les Lumières européennes et l’Islam des Lumières sous-représenté comme l’est la Renaissance arabe. Nous prétendons que ce projet s’inscrit dans une écologie et une économie durable des patrimoines, de l’enseignement, de la recherche en SHS et de ces biens communs.
LIRE L'ARTICLE
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Veille stratégique et veille informationnelle dans un contexte d’organisation durable

Elsa Drevon, Dominique Maurel et Christine Dufour

Résumé : La veille informationnelle peut soutenir une organisation qui se veut durable. Mais comment la veille informationnelle et la veille stratégique contribuent-elles respectivement à la durabilité d'une organisation? Cet article propose une réflexion théorique qui vise à comparer les définitions de ces deux concepts pour pouvoir discuter de leur apport dans un contexte d'organisation durable.
LIRE L'ARTICLE