1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Préserver la durabilité des pratiques informationnelles des acteurs de l’architecture éco-constructive : des pratiques informationnelles à une mémoire collective de travail

Vincent Liquète

-- Extrait --

L'objectif de durabilité des pratiques d’information dans un collectif humain a de meilleures chances d'être réalisé si le projet suit une approche participative, puisque les bénéficiaires développeraient les aptitudes, les compétences et la confiance en eux dont ils ont besoin dans le cadre de leurs activités. La durabilité peut ainsi s’entendre, comme la poursuite des activités de développement communautaire par les membres de la communauté une fois cessés l'aide et l’accompagnement extérieurs. Dès lors, ce type de démarche doit s’appuyer sur des temps réguliers d’évaluation, permettant alors de juger et de déterminer l’état d’avancement des activités liées au projet, d’apprécier la conformité aux objectifs fixés préalablement et de pouvoir ainsi réajuster les pratiques d’information en cas d’écart conséquent avec les résultats attendus. Nombre de projets s’organisent autour d’évaluation réalisée par les seuls responsables de projets, ou plutôt en fin de celui-ci. Or, il s’agit d’envisager des modes d’évaluation partagés, négociés et répartis tout au long du projet professionnel engagé ou à engager. Par conséquent, l’évaluation portera sur l’ensemble du processus de recherche et d’appropriation de l’information par les acteurs responsables de l’ensemble de la chaîne d’activités.

Catégorie parente: Actes de colloque ⎪in COSSI 2013 : La culture de l’information et les pratiques informationnelles durables ⎪Publication : 19 juin 2013

Articles les plus consultés